Etienne Bouchard
Agence QMI

La revanche Stevenson-Fonfara dans les carnets

Etienne Bouchard

Dernière mise à jour: 22-02-2016 | 15h51

MONTRÉAL - S'il n'en tient qu'au Groupe Yvon Michel (GYM), le champion WBC des poids mi-lourds, Adonis Stevenson, retrouvera Andrzej Fonfara au Centre Bell en mai ou au Air Canada Centre de Toronto le mois suivant.

N'en déplaise à ceux souhaitant voir «Superman» défendre sa couronne contre un adversaire plus connu, GYM discute avec l'un des promoteurs du pugiliste polonais, Leon Margules, de la compagnie Warriors Boxing. L'argent demeure le nœud du problème, mais le président Yvon Michel s'attend à du nouveau dans ce dossier d'ici 15 jours.

«Fonfara demande beaucoup et c'est un combat qu'il veut. Maintenant, peut-on le financer?, a mentionné le dirigeant, lundi. On regarde également des dates disponibles pour les prochains mois et les plages horaires qu'on pourrait obtenir.»

Quelques-uns risquent de s'étonner quant à la possibilité de voir Stevenson (27-1-0, 22 K.-O.) retourner dans la Ville Reine, là où il avait battu Tommy Karpency par K.-O. technique, le 11 septembre dernier.

«À Toronto, ce fut un succès, car on avait attiré 5000 personnes au Ricoh Coliseum. Les gens là-bas sont intéressés à revoir Adonis, a répliqué Michel. Par contre, notre premier choix, c'est définitivement Montréal.»

Pourquoi Fonfara?

Plusieurs amateurs de boxe préféreraient voir le Longueuillois affronter Sergey Kovalev, le détenteur des titres WBA, IBF et WBO de la catégorie, ou son compatriote Jean Pascal.

GYM craint-il un manque d'intérêt vis-à-vis un deuxième duel Stevenson-Fonfara, et ce, même si le Québécois s'était contenté d'un gain par décision unanime lors du premier rendez-vous, le 24 mai 2014?

«Au contraire, les amateurs de boxe seront curieux d'assister à ce combat qui serait très légitime à mes yeux, a répondu Michel. Fonfara (28-3-0, 16 K.-O.) est l'aspirant le mieux classé et depuis le dernier affrontement entre les deux, il est devenu, à 28 ans, un athlète plus mature. Même Kovalev a admis vouloir se battre contre lui.»

«Il y a deux ans, il avait vu Adonis quand il n'était pas à son mieux. Stevenson avait subi une blessure au dos pendant son camp préparatoire et peut-être qu'il avait pris un peu Fonfara à la légère, a-t-il poursuivi. Là, ce sera une belle opportunité pour notre champion de remettre les pendules à l'heure.»

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos