Pavlik est considéré par le clan Bute

Boxe

Kelly Pavlik (ci-contre) pourrait devenir le prochain rival de Lucian Bute. Photo AFP / Getty


Vincent Morin

Lucian Bute compte désormais sur un plan B en cas de report du duel revanche initialement prévu au printemps, dans la Belle Province, contre l'Anglais Carl Froch.

L'Américain Kelly Pavlik est disponible et disposé à faire face au Québécois d'origine roumaine, puisque son éventuel combat devant l'opposer au champion The Ring, WBC et WBA des super-moyens (168 lb), Andre Ward, a été annulé. Ce dernier sera hors de l'arène en raison d'une blessure à l'épaule nécessitant une chirurgie.

Aussi sur Canoe.ca

«Depuis mercredi, nous sommes en contact avec le clan de Pavlik, a confirmé à l'Agence QMI le président d'InterBox et de SportScene, Jean Bédard. Si nous n'affrontons pas Froch à notre prochaine sortie, Pavlik est un sérieux candidat. Et il nous intéresse depuis longtemps.»

Pavlik (40-2, 34 K.-O.) devait affronter Bute (31-1, 24 K.-O.) en 2011, mais des problèmes personnels et un désaccord monétaire avec son promoteur (le groupe américain Top Rank) l'avaient convaincu d'oublier le projet au dernier instant.

Faute de l'ancien champion du monde des poids moyens (160 lb) natif de l'Ohio, le poulain d'InterBox avait plutôt fait face au vétéran jamaïcain Glen Johnson, le 5 novembre 2011 au Colisée Pepsi de Québec. Le protégé de Stéphan Larouche avait remporté le duel par décision unanime.

«On l'avait sous contrat, mais il avait reculé à moins d'une semaine d'un combat préparatoire (contre Darryl Cunningham, le 6 août 2011 en Ohio) devant lui permettre de chasser la rouille, avant de monter dans le ring contre Lucian», a expliqué le promoteur et homme d'affaires québécois.

En attente

Même si un éventuel choc Bute-Pavlik semble naturel et logique, rien n'est encore coulé dans le béton. Et Carl Froch demeure toujours la priorité pour InterBox.

«Nous avons des discussions avec Top Rank, mais nous avons encore notre clause de revanche avec Froch, a précisé Bédard. Nous attendons les développements des discussions du combat entre Froch et Mikkel Kessler. On sait que la télé anglaise préférerait Kessler à nous. De notre côté, ça ne nous dérange pas tant que le plan nous convienne et qu'on puisse affronter Froch de nouveau.»

Depuis son dur revers par K.-O. technique au cinquième round et la perte de sa couronne IBF des super-moyens face au pugiliste anglais, le 26 mai à Nottingham, Bute a enregistré un gain peu convaincant aux points sur le dur à cuire russe Denis Grachev, le 3 novembre dernier au Centre Bell.

Quant à Pavlik, il a remporté quatre affrontements depuis son revers par décision unanime devant l'Argentin Sergio Martinez (le 17 avril 2010) et une cure de désintoxication nécessaire afin de régler ses problèmes d'alcoolisme.


Vidéos

Photos