Dierry Jean grimpe au premier rang

Boxe

Dierry Jean © Agence QMI


Joanie Godin

Le boxeur québécois Dierry Jean est maintenant classé au premier rang mondial dans sa catégorie, selon le classement de la WBC paru jeudi.

Le principal intéressé s'est dit surpris de se retrouver au sommet avant d'avoir disputé un autre combat.

«Ça fait chaud au cœur. Je travaille fort et je le mérite. Tout le monde finit par obtenir sa chance et je vais sauter sur la mienne», a-t-il dit en entrevue à TVA Sports.

Jean (23-0, 15 K.-O.) se retrouve dans la catégorie des 140 lb, qui est très relevée.

Est-ce qu'il ressentira plus de pression, maintenant qu'il est no 1? «Bien sûr, les attentes seront vraiment plus élevées. Mais c'est une bonne pression et je performe mieux dans ces circonstances.»

Tout dépendant de son prochain combat, qui devrait avoir lieu en janvier ou en février, probablement à Gatineau, Jean pourrait bientôt devenir l'aspirant obligatoire au titre détenu par Danny Garcia (25-0, 16 K.-O.).

Le système de la WBC pour déterminer l'aspirant obligatoire à un titre est toutefois complexe. Pour le moment, Lucas Matthysse (32-2. 30 K.-O.) demeure ce boxeur.

S'il en venait à affronter Garcia, Jean ne manquerait pas de confiance ni de motivation.

«Lorsque je m'entraîne et que je pense à Garcia, je me donne un peu plus, a-t-il confié. J'ai assez de talent et de force de frappe pour le battre. Je suis un boxeur complet. Garcia a un bon crochet gauche, mais sans rien vouloir lui enlever, il est très prévisible. J'ai donc beaucoup confiance en moi.»

Décisions à prendre

«Nous aurons des décisions importantes à prendre au cours des prochains jours par rapport au cheminement de la carrière de Dierry, mais pour le moment, on se réjouit de cette excellente nouvelle», a souligné Camille Estephan, président d'Eye of the Tiger Management, par voie de communiqué.

«Ce qui est certain, c'est qu'il s'agit du meilleur scénario pour espérer un combat de championnat du monde. Son objectif est d'aller conquérir le titre mondial, rien de moins!»

Jean se donne environ six mois avant de remporter un titre de champion du monde. C'est clairement son objectif pour la prochaine année.

«Je suis prêt», a-t-il affirmé.

Au Québec, lorsqu'on parle de boxe, on pense rapidement à Lucian Bute ou à Jean Pascal. Le souhait de Jean, c'est qu'on associe aussi son nom au succès de la boxe québécoise.

«Je suis tranquillement en train de faire ma place. Il ne me manque que le combat de championnat. Ça me permettrait de prouver ce dont je suis capable et les amateurs pourraient me remarquer», a conclu le boxeur de 30 ans.


Vidéos

Photos