Miranda choqué

Boxe

Edison Miranda devait se battre en sous-carte du combat de Jean Pascal, à Montréal. Agence QMI

Mathieu BOULAY

À moins d'une surprise de taille, le boxeur colombien Edison Miranda (35-8, 30 K.-O) n'affrontera pas son compatriote Eleider Alvarez (10-0, 6 K.-O) lors du gala Rapides et Dangereux présenté le 14 décembre au Centre Bell.

Le promoteur Yvon Michel a confirmé la nouvelle à l'Agence QMI, mardi.

«Miranda aurait quitté son camp d'entraînement il y a quelques jours, car il a eu un différend avec son promoteur chez Warrior, Leon Marguless, a indiqué le président du Groupe GYM. Ce que je sais, c'est que la dispute porte sur une histoire d'avance d'argent pour son combat. Miranda en voulait une deuxième, mais Marguless aurait refusé.»

Voyant que les choses ne tournaient pas rond dans le clan Miranda, l'organisateur des combats chez GYM, Marc Ramsay, s'est mis à la recherche d'un remplaçant pour le combat de son poulain.

«Nous pourrions avoir la confirmation du prochain adversaire d'Alvarez d'ici la fin de la semaine, a ajouté Michel. Nous ne pouvons pas donner de nom, car cela pourrait nuire aux négociations. Par contre, on peut dire que ce sera un adversaire de qualité.»

Malgré cette nouvelle, Miranda a encore des chances de monter sur le ring contre Alvarez mais sa marge de manœuvre est infime.

«Ce n'est pas impossible, mais nous n'avons pas voulu prendre de chance dans le dossier de Miranda. Il pourrait se battre le 14 décembre, mais il devra régler sa querelle avec son promoteur avant que nous n'annoncions notre remplaçant.

«Pour Eleider, c'était un combat important surtout pour sa réputation dans son pays.»

Le combat entre Alvarez et Miranda devait être présenté en sous-carte de l'affrontement entre Jean Pascal (26-2-1, 16 K.-O) et le Polonais Aleksy Kuziemski (23-4, 7 K.-O).


Vidéos

Photos