Éric Lucas a travaillé fort


Dave Lévesque

En retenant Éric Lucas dans la cuvée 2012 du Temple de la renommée, le Panthéon des sports a ouvert ses portes à l'un des grands boxeurs de l'histoire du Québec et à un battant.

«On boxe pour des titres, a lancé le sympathique athlète, mais être reconnu et aller rejoindre des personnalités comme Maurice Richard, c'est un honneur qui me rend très fier et qui clôt bien une carrière.

«J'ai travaillé très fort et j'ai quand même livré huit combats de championnat du monde. Je ne pense pas qu'il y a beaucoup de Québécois qui ont fait ça. Et, j'en ai gagné quatre!»

Aussi sur Canoe.ca

Humblement, il admet que cet honneur vient souligner une carrière bien remplie et ponctuée de 39 victoires, huit défaites, trois nulles et 15 K.-O.

«J'ai toujours boxé pour gagner mes combats, mais jamais pour entrer au Panthéon. J'ai toujours boxé parce que j'avais du plaisir à le faire.»

Un grand moment

L'athlète de 41 ans se remémore avec plaisir le plus grand moment de sa carrière, en 2001.
«C'est sans aucun doute quand je suis devenu champion pour la première fois contre Glenn Catley devant les miens au Centre Bell.»

Pourtant, la route a été longue et sinueuse pour le pugiliste qui a évolué chez les super-moyens.
«Si je remonte cinq ans en arrière, je me suis battu dans la même année contre Fabrice Tiozzo et Roy Jones qui étaient au sommet de leur art et ce sont deux combats qui m'ont fait dire qu'un jour je deviendrais champion du monde.

«Ça m'aura pris cinq autres années, mais ce sont quand même ces défaites-là qui m'ont donné l'inspiration de continuer.»

Cadeau déguisé

Alors qu'il était amateur, Lucas espérait représenter le Canada aux Jeux olympiques de Barcelone, en 1992, mais il a été éliminé en finale et ce fut un mal pour un bien.

«Le fait de ne pas me qualifier pour les JO m'a donné l'opportunité d'aller parfaire ma progression avec des professionnels et d'être entouré par une bonne équipe d'entraîneurs.

«On ne serait pas ici en train d'en parler si je n'avais pas su saisir ma chance.»


Vidéos

Photos