Agence QMI

NBA: Donald Sterling suspendu à vie

Dernière mise à jour: 29-04-2014 | 14h35

NEW YORK - Le propriétaire des Clippers de Los Angeles Donald Sterling a été suspendu à vie par la NBA en plus de recevoir une amende maximale de 2,5 millions $, mardi, en raison des propos racistes qu'il a tenus.

Le commissaire de la NBA, Adam Silver, en a fait l'annonce en conférence de presse.

En vertu de cette décision, Silver a prié le bureau des gouverneurs de la NBA «de forcer une vente de l'équipe» et qu'il fera «tout en (son) pouvoir pour s'assurer que cela devienne réalité.»

La situation pourrait donner lieu à un bras de fer entre Sterling et les hautes instances de la NBA si le propriétaire refuse de vendre son club. L'homme de 80 ans aurait effectivement l'intention de garder l'équipe.

En attendant que ce dossier se règle, Sterling ne pourra plus assister à un match de la NBA ni même se présenter à un entraînement des Clippers. Il ne peut plus participer aux décisions entourant l'équipe et n'est plus admis aux réunions, ni aux activités de la Ligue.

Avant d'annoncer les sanctions, la NBA a effectué une enquête lors de laquelle les autorités du circuit ont notamment rencontré Sterling.

«Les opinions de ce genre sont contraires aux valeurs multiculturelles de la Ligue», a ainsi affirmé Silver.

Samedi dernier, le site TMZ avait diffusé un extrait audio dans lequel on entend Sterling dire des propos racistes à sa copine V. Stiviano (son prénom est inconnu). La discussion aurait eu lieu le 9 avril dernier.

«Tu peux coucher avec des [Noirs]. Tu peux les amener avec toi, tu peux faire ce que tu veux. Le peu que je te demande, c'est de ne pas en faire la promotion... et de ne pas les amener à mes matchs, avait-il dit.

«Ça me dérange beaucoup que tu veuilles diffuser que nous sommes associés à des gens noirs. Est-ce nécessaire?» a-t-il ajouté.

Les réactions ont fusé de toutes parts depuis.

Plusieurs joueurs des équipes de la NBA, dont ceux des Clippers et du Heat de Miami notamment, ont effectué leur réchauffement d'avant-match sans leur survêtement à l'effigie de leur équipe respective pour signifier leur mécontentement.

De plus, plusieurs commanditaires de l'équipe ont retiré ou suspendu leur appui à l'équipe californienne, dont Virgin America, State Farm, Kia Motors America, notamment.

À travers tout ce brouhaha, les Clippers disputent en ce moment la victoire aux Warriors de Golden State lors des séries éliminatoires de la NBA.

Sterling avait fait l'acquisition de l'équipe en 1981.




Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

10 personnalités du sport bannies à vie

Voir en plein écran

Vidéos

Photos