Benoît Rioux
Agence QMI

Russell Martin impressionné par ses nouveaux coéquipiers

Les Blue Jays retournent au travail

Voir en plein écran

Benoît Rioux

DUNEDIN, Floride - Sous le chaud soleil de la Floride, le Québécois Russell Martin a foulé le terrain avec joie, lundi, lors de la première journée officielle d'entraînement du camp des Blue Jays de Toronto, à Dunedin.

«Retrouver les coéquipiers, les amis, c'est toujours plaisant», a-t-il d'abord noté, lorsque rencontré par l'Agence QMI.

«On se sent comme un enfant qui revient à l'école, mais c'est encore mieux, on a juste des cours d'éducation physique», d'ajouter le receveur des Jays, avec le sourire.

Et comme à l'école, il y a toujours quelques nouveaux qui s'ajoutent à la classe.

Martin a d'ailleurs eu l'occasion de faire connaissance plus particulièrement avec deux nouveaux lanceurs de la formation torontoise.

«C'était une première journée quand même assez facile, pas trop chargée, a-t-il indiqué. J'ai attrapé des balles avec Jesse Chavez et Gavin Floyd. Ils m'ont tous les deux impressionné. Je pense que ça va être deux bonnes additions à l'équipe.»

Avec Chavez, il était possible de sentir l'étoffe de l'artilleur, simplement avec le son de la balle qui frappait dans le fond du gant du receveur québécois.
«Tu as déjà la forme d'un gars en plein milieu de saison», lui a d'ailleurs envoyé Martin, entre deux balles rapides.

«C'était exceptionnel comme "bullpen", pour une première journée, il était précis et avait une bonne vélocité sur ses lancers», a spécifié Martin, par la suite, en entrevue.

Apprendre à se connaître

Obtenu des Athletics d'Oakland en retour du releveur Liam Hendriks en novembre, Chavez est en lice pour faire partie de la rotation des Jays.

«Avant qu'il commence sa session avec moi, je lui ai demandé c'était quoi ses lancers, a repris le numéro 55. Je lui ai aussi demandé où il voulait que je me positionne derrière le marbre. Il m'a tout expliqué ça.»

«Pour ses rapides, il a deux variantes, une plus tombante et l'autre qui coupe. Il a aussi une grosse balle courbe qui a un bon différentiel de vitesse avec la rapide. C'est bon pour déjouer les frappeurs.»

Mine de rien, même si la journée était tranquille, Martin a bel et bien commencé à travailler. Au fil des jours, le receveur continuera ainsi d'analyser les lanceurs avec qui il devra coopérer au cours de la prochaine saison.

Chavez n'est qu'un camarade de classe parmi tant d'autres à amadouer.

Après la grande rentrée de lundi, les joueurs des Blue Jays seront de retour au complexe d'entraînement, dès mardi matin. Et encore une fois, au grand plaisir du Québécois, il n'y a que des cours d'éducation physique au programme.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos