Benoît Rioux
Agence QMI

À 33 ans, Russell Martin tient la forme

Benoît Rioux

DUNEDIN, Floride - Le Québécois Russell Martin n'était pas très inquiet face aux tests physiques et médicaux auxquels il devait se soumettre, dimanche, à Dunedin.

«J'ai toujours été capable de bien écouter mon corps et c'est la recette gagnante», a-t-il dit, en marge du camp d'entraînement des Blue Jays de Toronto, qui prend son envol sous le chaud soleil de la Floride.

Ayant soufflé ses 33 chandelles la semaine dernière, le receveur n'irait pas jusqu'à dire que le poids des années se fait sentir. Il convient toutefois qu'il n'a plus la même approche qu'à l'époque où il était une recrue.

«En vieillissant, c'est sûr qu'il faut faire des ajustements. Je ne me pousse pas autant physiquement que je le faisais auparavant, mais j'essaie toujours de rester en excellente forme», a noté celui qui s'est entraîné tout l'hiver au centre «L'Écurie», à Montréal.

Le receveur des Jays a également intégré la natation, un sport en douceur, à son programme.
«Cette année, j'ai pris un peu plus de repos après la saison», a aussi mentionné Martin.

Il faut quand même rappeler que les Jays ont eux-mêmes disputé une campagne plus éreintante en atteignant la finale de la Ligue américaine, où ils ont perdu contre les Royals de Kansas City, éventuels champions de la Série mondiale.

En toute logique, Martin aimerait bien aider les Jays à se rendre jusqu'au bout en 2016. Pour ce faire, il faut ainsi être prêt dès les tests médicaux. La première séance d'entraînement officielle pour les lanceurs et les receveurs de la formation torontoise se tient par ailleurs, ce lundi.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos