Benoît Rioux
Agence QMI

Le grand jour pour Russell Martin et ses coéquipiers

Benoît Rioux

C’est enfin ce dimanche que Russell Martin de même que les lanceurs et les autres receveurs des Blue Jays de Toronto entament le camp d’entraînement à Dunedin, en Floride, avec quelques tests médicaux.

«Comme des retrouvailles», qualifie le Québécois, en riant.

À la veille du grand jour, Martin est notamment passé chez le coiffeur, prenant aussi le temps de relaxer en jouant quelques parties de soccer sur sa console de jeux vidéo.

À part peut-être sur sa PlayStation, n’allez pas croire que le receveur québécois se retrouve en compétition avec qui que ce soit. Il accueille même chez lui, dans sa demeure floridienne, le nouveau receveur à l’essai avec les Jays, Tony Sanchez.

«Ça donne un peu de profondeur à l’équipe, dit-il, dans une entrevue exclusive accordée à l’Agence QMI, samedi soir, à sa maison de Dunedin. C’est un excellent coéquipier et quelqu’un que j’aime beaucoup. C’est un gars que je veux aider. Je souhaite qu’il s’améliore, comme tous mes coéquipiers.»

Évidemment, Sanchez ne pourrait être plus heureux d’être ainsi le bienvenu chez Martin. À l’époque où ils étaient tous deux dans l’organisation des Pirates de Pittsburgh, l’Américain en faisait son modèle.

«Oui, c’est plutôt cool d’être ici», admet Sanchez, qui s’est vu accorder un contrat des ligues mineures des Jays plus tôt cette semaine.

Contrairement à Martin, le but pour Sanchez est de se tailler un poste avec l’équipe.

«J’espère revenir à Dunedin lors des prochaines années aussi», lance-t-il, avec humour.

Une approche différente

Pour un vétéran comme Martin, la folie entourant le camp d’entraînement est peut-être moins présente qu’avant, mais il y a quand même une certaine excitation.

«C’est un peu différent, indique-t-il. À mes premières années, j’abordais un camp dans l’espoir de me démarquer et d’impressionner. C’était quasiment la période la plus importante de la saison pour moi.»

Aujourd’hui, comme joueur établi, il a surtout hâte de renouer avec ses coéquipiers et d’accueillir les nouveaux venus.

«Il y a Brad Penny que j’ai particulièrement hâte de voir, note-t-il. Quand j’étais une recrue avec les Dodgers, c’est moi qui avais habité chez lui. On a passé du bon temps ensemble et quand je suis derrière le marbre, j’ai toujours été confortable avec lui. J’espère qu’il va retrouver sa forme des beaux jours.»

Dans le cas de Martin, il prend toujours autant soin de lui. En plus de son traditionnel yoga, il a notamment fait beaucoup de natation, en collaboration avec son ami Benoît Huot, athlète paralympique.

C’est au cours des prochains jours, sous le soleil de la Floride, que Martin démontrera sa forme et retrouvera ses coéquipiers au Florida Auto Exchange Stadium. Après les lanceurs et les receveurs, les autres joueurs de position gagneront plutôt Dunedin durant la semaine prochaine. 

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Les Blue Jays retournent au travail

Voir en plein écran

Vidéos

Photos