Dave Fontaine
Agence QMI

Le nouveau défi d'Alex Anthopoulos

Dave Fontaine

Dernière mise à jour: 12-01-2016 | 19h25

MONTRÉAL - Après avoir fait vibrer les partisans des Blue Jays de Toronto et le Canada au grand complet en 2015, Alex Anthopoulos n'est pas demeuré sans emploi bien longtemps.

Celui qui a refusé une lucrative prolongation de contrat avec la formation ontarienne, au terme de la dernière campagne, a officiellement été nommé vice-président des opérations baseball des Dodgers de Los Angeles, mardi.

Courtisé par plusieurs équipes, le Montréalais sera impliqué dans toutes les décisions baseball de l'organisation.

S'il a opté pour le soleil de la Californie, c'est en grande partie en raison de la présence du directeur général canadien Farhan Zaidi, l'ancien adjoint de Billy Beane avec les Athletics d'Oakland, ainsi que du président des opérations baseball Andrew Friedman, deux hommes qu'il tient en très haute estime.

«Ce n'est pas le titre qui importe, mais bien les gens avec qui tu travailles, a-t-il expliqué lors d'une conférence téléphonique. Je suis très heureux d'avoir la chance de côtoyer Farhan et Andrew ainsi que tout le monde dans l'organisation. Il y a beaucoup de bonnes têtes de baseball ici, des gens brillants. Il n'y a rien qu'ils ne peuvent pas faire.»

«J'ai tellement de respect pour eux, je crois que je vais beaucoup apprendre.»

Stabilité

L'homme de 38 ans, qui a permis aux Jays de participer aux éliminatoires et d'aspirer aux grands honneurs pour une première fois depuis 1993, assure qu'il ne perçoit pas cet emploi comme un tremplin afin de redevenir directeur général ailleurs dans le circuit.

«Je n'amènerais pas ma famille jusqu'ici si ce n'était que temporaire. Je crois que je vais rester ici longtemps, mais ça ne veut pas dire que si une autre opportunité pour un poste de directeur général se présente à moi, que je ne serai pas intéressé.»

«Je serais très content de passer les 20 prochaines années ici.»

Le conseil de Billy Beane

Ayant occupé les fonctions de DG des Blue Jays de 2009 à 2015, il croit que son bagage d'expérience sera fort utile aux Dodgers, «l'une des meilleures organisations du baseball majeur».

«Lorsque je suis devenu DG à Toronto, Billy Beane m'avait mentionné à quel point il y a toujours quelque chose à faire, qu'il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour cet emploi et que tu n'es jamais trop bien entouré.»

«Avec toute mon expérience, je pense pouvoir aider dans tous les départements.»

Aucun regret

Même si ce fut difficile pour lui de quitter Toronto après tout ce qu'il a bâti au cours des dernières années, Anthopoulos assure n'avoir aucun regret.

«J'ai vécu de beaux moments là-bas, j'ai eu beaucoup de plaisir, a-t-il souligné. J'ai développé de belles relations et je leur souhaite ce qu'il y a de mieux. Mais c'était une décision très réfléchie et je vis très bien avec elle.»

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos