Yves Charlebois
Agence QMI

Vanessa Riopel s'illustre dans un monde d'hommes

Vanessa Riopel s'illustre dans un monde d'hommes

Vanessa Riopel joue au baseball depuis son enfance. Photo Yves Charlebois / Agence QMI

Yves Charlebois

VICTORIAVILLE - Vanessa Riopel a lancé sept manches dimanche après-midi et a conduit son équipe le Laurier-PubO’Connell à une victoire de 4-1 contre les Ambassadeurs de Lévis de la ligue junior AA.

Cette performance est d’autant plus impressionnante que Vanessa est la seule femme à évoluer dans cette ligue.

Au monticule dimanche, elle a réalisé un retrait au bâton et a accordé cinq coups sûrs. L'humilité de ses adversaires au bâton a été mise à rude épreuve, les premiers frappeurs, de véritables gaillards, étant rentrés dans l'abri des joueurs en maugréant.

Cette petite femme toute menue, âgée de 23 ans et originaire de Repentigny, a toujours joué au baseball. «Je voulais faire comme mon frère Maxime et à 8 ans, je me suis mise à lancer dans une équipe», raconte-t-elle.

Vanessa a toujours joué avec des garçons, sauf pour des équipes féminines de compétition. «Ma force c'est ma précision dans mes lancers, pas la vitesse.»

Depuis 2007, elle fait partie de l'équipe nationale féminine du Canada. D'ailleurs, elle sera du camp de sélection au mois d'août. Si tout se passe comme prévu, elle participera à la Coupe du monde au Japon en septembre prochain.

Lors de la partie dimanche, Stéphanie Savoie était présente pour encourager sa coéquipière de l’équipe nationale. Elle est en parfaite symbiose avec Vanessa. Les deux joueuses souhaitent, bien sûr, faire encore équipe cette année. « Stéphanie, sérieusement, c'est la meilleure au monde comme receveuse», a souligné la lanceuse.

Son passage à Victoriaville

Vanessa a complété ses études et travaille maintenant comme conseillère en sécurité financière chez Industrielle Alliance à Victoriaville. Le printemps dernier, elle a offert ses services à l'équipe locale junior AA. L'instructeur David Tourigny l'a mise à l'essai et a découvert son immense potentiel.

«Elle a lancé les 21 manches de nos trois dernières parties et on a perdu une seule fois, 1-0. Aujourd'hui [dimanche], ça a été une victoire de 4-1 avec un point non mérité pour l'autre équipe.»

Tourigny, un passionné de baseball, trouve d’ailleurs dommage de perdre les services de Vanessa vers la mi-août, quand elle rejoindra l'équipe nationale. «Avec notre défensive, nous avons toute une équipe.»

Il reste quand même quelques bonnes parties à Vanessa avec le Laurier-PubO'Connell de Victoriaville. «Je me donne encore jusqu'en 2016 comme joueuse, peut-être après je regarderais pour un poste d'instructeur», a conclu la reine du monticule.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos