Agence QMI
Agence QMI

Montréal veut attirer une équipe de la NBA

Montréal veut attirer une équipe de la NBA

Agence QMI

Un groupe de gens d'affaires québécois a entamé des démarches pour attirer une équipe de la NBA à Montréal.

L'annonce a été faite mercredi, au moment où les Raptors de Toronto s'apprêtaient à affronter les Nets de Brooklyn au Centre Bell dans le cadre d'un match préparatoire en soirée.

L'ancien ministre conservateur Michael Fortier, le président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, ainsi que l'ancien vice-président exécutif et chef de l'exploitation du Canadien de Montréal, Kevin Gilmore, sont ceux ayant présenté le projet aux médias.

«Le commissaire de la NBA, Adam Silver, nous a indiqué que sa ligue n'avait pas l'intention d'ajouter une équipe aux 30 formations déjà existantes pour l'instant», a reconnu Fortier.

Cependant, le groupe d'investisseurs a décidé d'aller de l'avant dans l'éventualité d'une expansion ou d'un déménagement.

«Nous voulons nous assurer que la ville de Montréal soit sur le radar de la ligue», a expliqué Gilmore.

Le groupe d'investisseurs n'est pas encore complété. La participation de Stéphan Crétier, président-fondateur et chef de la direction de GardaWorld, a toutefois été confirmée. L'homme d'affaires québécois s'est engagé à investir jusqu'à 10 % de la valeur de la nouvelle équipe.

Obtenir une équipe d'expansion de la NBA coûterait entre 1,5 et 2 milliards $ américains. Malgré ces coûts importants, le groupe de futurs investisseurs affirme qu'aucun financement public ne sera requis.

Enfin, dans le cas de l'arrivée d'une équipe de la NBA dans la métropole québécoise, les responsables voudraient signer un bail pour s'établir au Centre Bell. Des contacts ont déjà été faits avec Geoff Molson, le propriétaire du Canadien et de l'amphithéâtre.

«Nous réalisons très bien que nous sommes le plan B, a indiqué Fortier. Nous entrons dans le portrait alors que plusieurs gens du milieu [du basketball] ont une vision de Montréal qui est gelée dans le temps. Nous avons une ville dynamique avec un taux de chômage très bas, qui crée des emplois payants et diversifiés.»



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos