Benoît Rioux
Agence QMI

Une compétition encourageante pour Maude Charron

Une compétition encourageante pour Maude Charron

Maude CharronPhoto d'archives, AFP

Benoît Rioux

Visant une participation aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, l'haltérophile québécoise Maude Charron a démontré qu'elle était sur la bonne voie au cours du récent week-end, en Pologne, en fracassant son record personnel.

«J'utilisais surtout cette compétition comme un test, mais ça vient prouver que le travail fait cet été a rapporté», a indiqué l'athlète originaire de Rimouski, qui a totalisé un sommet de 226 kilogrammes [99 kg à l'arraché et 127 kg à l'épaulé-jeté] dans le cadre des Mondiaux universitaires d'haltérophilie.

Charron en a profité pour ajouter trois médailles d'or à sa collection personnelle. Celle qui avait également triomphé lors des Jeux du Commonwealth, lors du mois d'avril en Australie, était évidemment satisfaite de sa performance en sol polonais, mais elle tenait aussi à souligner les résultats des autres Québécois.

«J'ai un coup de coeur général pour notre équipe, a lancé celle qui étudie en gestion des ressources humaines à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) après avoir complété le programme Techniques policières au niveau collégial. Nous étions seulement six athlètes pour représenter le Canada, tous du Québec, et nous avons amassé un total de 13 médailles.»

Caroline Lamarche-McClure, Magalie Roux, Alexandre Dumas, Nicolas Vachon et Alex Bellemarre ont donc contribué à cette grande récolte.

Bientôt le Turkménistan

L'étape suivante pour Charron consiste maintenant à bien faire lors des prochains Championnats du monde, au début du mois de novembre, au Turkménistan. Elle aimerait alors améliorer à nouveau ses marques personnelles, d'autant plus que ce rendez-vous représente le début des compétitions devant servir de qualifications en vue des Jeux olympiques de 2020.

À la suite de certains changements approuvés sur la scène internationale, Charron doit par ailleurs passer de la catégorie des 63 kg et moins à celle des 64 kg et moins. À son grand bonheur, elle fait partie de ceux et celles qui n'ont pas été trop affectés par les modifications.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos