Benoît Rioux
Agence QMI

Supercross Montréal : Kaven Benoit aura de la compétition

Supercross Montréal : Kaven Benoit aura de la compétition

Kaven BenoitPHOTO COURTOISIE

Benoît Rioux

MONTRÉAL - Qu'on se le tienne pour dit : le calibre sera plus relevé que jamais dans le cadre de l'événement Supercross Montréal, le samedi 15 septembre, au Stade olympique.

«Les organisateurs ont vraiment mis toute la gomme, a noté le pilote québécois Kaven Benoit, qui sera en action dans la principale catégorie [MX1-450cc]. Je dirais que cette année, c'est un peu du jamais-vu. Honnêtement, je ne pense pas avoir déjà été témoin d'autant de calibre au Stade olympique.»

À une semaine du grand-rendez-vous, qui constitue une première pour le motocross à Montréal depuis 2012, Benoit se montre excité. Celui qui porte les couleurs de l'équipe KTM Thor convient toutefois que ce ne sera pas nécessairement facile de tenir tête aux meilleurs. Il souligne notamment la présence du Français Cédric Soubeyras et de l'Américain Malcolm Stewart. Le vétéran Mike Brown, qui provient également des États-Unis, fait partie des autres invités attendus.

Une longueur d'avance

Le jeune homme originaire de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, près de Drummondville, profitera minimalement d'un avantage sur ses adversaires.

«Je vais avoir la chance d'essayer le circuit vendredi. Ce ne sera pas une séance de pratique officielle, c'est surtout pour s'assurer que tout soit correct, a indiqué Benoit, âgé de 29 ans. Je suis privilégié d'avoir des tours de piste avant les autres. Ça me donne une longueur d'avance pour analyser le circuit calmement.»

Avec le bruit ambiant et la multiplication des coureurs présents, il risque effectivement d'être plus difficile pour les pilotes de se familiariser avec la piste avant le début des courses.

Deux sections

Déjà, Benoit laisse entendre que le parcours se présentera en deux temps.

«Selon ce que j'ai su, il y a une section qui sera moins casse-gueule, c'est pour l'ensemble des catégories, a précisé le multiple champion canadien. Cette section sera un peu plus facile pour nous en MX1, mais l'autre moitié risque d'être beaucoup plus technique, plus difficile.»

En plus des compétitions de la catégorie principale, les spectateurs auront droit à des courses de motocross 250cc, à un volet amateur et à des démonstrations de «freestyle» avec le Québécois Ben Milot, entre autres.

«Pour le 250cc, ça risque d'être très bien, a assuré Benoit. Il y aura plusieurs pilotes qui étaient là, cet été, dans le championnat canadien.»

Au-delà des Américains et des Européens, quelques Canadiens animeront inévitablement le spectacle en MX1 également, aux côtés de Benoit. Les Ontariens Colton Facciotti et Cole Thompson devraient faire partie de ceux-là.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos