Tommy Thurber
Agence QMI

Tessa Virtue et Scott Moir, le duo de l'heure

Tessa Virtue et Scott Moir, le duo de l'heure

Tessa Virtue et Scott MoiPhoto AGENCE QMI, TOMA ICZKOVITS

Tommy Thurber

MONTRÉAL | Tessa Virtue et Scott Moir semblaient décontractés et en contrôle au terme d'un entraînement devant les journalistes, vendredi à l'aréna Sylvio-Mantha. Le duo est au coeur d'une séquence de victoires irrésistible et rien ne semble pouvoir les arrêter.

Les triples médaillés olympiques ont déjà remporté deux fois l'or cette saison en Grand Prix de patinage artistique de l'ISU. Ils ont réussi le même exploit l'année dernière, raflant également le titre à la Finale du Grand Prix, puis lors des Championnats du monde et des Championnats des quatre continents.

Les deux athlètes sont donc dans le parfait état d'esprit pour parfaire leur préparation en prévision des Jeux olympiques de Pyeongchang, qui auront lieu du 9 au 25 février.

«Ce qui est bien présentement pour nous, c'est que tout fonctionne selon le plan établi, a lancé Virtue. Ce n'est pas arrivé souvent. Ça nous permet d'être plus sereins.»

«Ce que nous tentons de faire cette année est de profiter du moment présent, a ajouté Moir. Nous profitons de notre travail ensemble comme si c'était la dernière fois.»

Une équipe gagnante

Pour expliquer ses succès, le couple n'a pas hésité à donner une bonne partie du crédit à Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon, ses entraîneurs, ainsi qu'à tous les autres spécialistes de son entourage.

«Nos succès sont en quelque sorte une preuve de la qualité de notre équipe, autant sur la glace qu'à l'extérieur, a affirmé Virtue. Le travail de collaboration et la bonne communication au sein de l'équipe ont été un tournant pour nous.»

Un retour réussi

Après avoir été décorés deux fois d'argent aux Olympiades de 2014, les représentants de l'unifolié ont pris la décision de mettre de côté la compétition quelque temps. Ils ont toutefois rapidement senti le besoin de se mesurer aux meilleurs au monde de nouveau.

«La compétition nous manquait, a expliqué Moir. Nous savions après les Jeux en 2014 que nous avions besoin d'une pause, sans savoir pour combien de temps. Le défi et la pression nous manquaient, alors nous sommes revenus.»

«Nous avons commencé à travailler avec Marie-France et Patrice, ici à Montréal. Nous avons commencé à créer des programmes. En voyant leur façon de travailler, nous avons réalisé que nous pouvions faire les choses différemment.»

Une dernière fois?

Les attentes seront élevées envers Virtue et Moir pour ramener une médaille d'or au Canada, au retour des Jeux. De l'aveu des principaux intéressés toutefois, personne ne peut mettre plus de pression sur leurs épaules qu'eux-mêmes.

«Nous voulons gagner, a affirmé Moir. Depuis que nous sommes de retour, nous avons dit que nous voulions l'or à Pyeongchang. Nous savons ce que nous avons à faire. Nous voulons être les meilleurs et c'est ce qui nous motive chaque jour.»

Les partisans auront l'occasion d'encourager les deux Canadiens aux Olympiades en leur envoyant des cartes postales, imprimées à l'intérieur des boîtes de céréales Cheerios.

Ce sera peut-être une dernière occasion pour les amateurs de les encourager, puisque le tandem pourrait bien mettre fin à leur carrière pour de bon après les Jeux.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos