Raphaël Bergeron-Gosselin
Agence QMI

Une entreprise montréalaise aide les athlètes de partout

Une entreprise montréalaise aide les athlètes de partout

Si le fonctionnement peut sembler complexe à première vue, le principe de base est très simple.Photo Neurotracker

Raphaël Bergeron-Gosselin

Neurotracker, une entreprise montréalaise spécialisée dans l'entraînement pour la performance cognitive, vient de lancer NuTrain, une application conçue pour le consommateur grand public.

Depuis 2009, la version professionnelle est utilisée par des formations sportives de partout à travers le monde pour une somme avoisinant les 6000 $. Depuis le début de l'année 2017, une version plus abordable est disponible et offre tout de même une expérience complète et personnalisée.

«La technologie est la même pour Neurotracker et NuTrain. La différence est plus au niveau de l'adaptation et des évaluations pouvant être effectuées», a avoué Jean Castonguay, l'un des deux fondateurs de Neurotracker.

Si le fonctionnement peut sembler complexe à première vue, le principe de base est très simple.

«Avec des lunettes 3D, tu fixes huit balles jaunes à l'écran. Trois balles deviendront oranges et redeviendront jaunes par la suite. Pendant six secondes, elles se mélangent et après, tu dois identifier celles qui étaient oranges. Si tu y parviens, la vitesse augmentera. Par la suite, on ajuste l'exercice en lien avec l'objectif visé», a expliqué monsieur Castonguay.

Une belle visibilité

Le 4 janvier, le «New York Times» a diffusé un vaste article pour présenter l'entreprise que monsieur Castonguay et Jocelyn Faubert ont mise sur pied en 2009.

C'est à la suite de cet article que les fondateurs ont lancé NuTrain.

«Ça nous a donné énormément de visibilité, a estimé monsieur Castonguay. Lorsque l'article a été publié, j'ai été obligé d'envoyer un message texte à Matt Ryan, le quart-arrière des Falcons d'Atlanta dans la NFL, qui est un utilisateur régulier de Neurotracker pour lui demander de parler aux médias. L'organisation l'a autorisé à le faire, ce qui a fait une belle publicité pour notre produit.»

Davantage concentré dans le domaine sportif, l'objectif est maintenant d'élargir le réseau d'utilisateurs, afin d'aider les gens qui souffrent de problèmes cognitifs à améliorer leur condition.

«En plus du marché sportif, on veut s'établir dans le marché du bien-être, de l'apprentissage et de la réhabilitation. Les gens pensent le contraire, mais les capacités d'apprentissage ne se perdent pas avec l'âge. Les personnes souffrant de difficultés d'apprentissage peuvent également bénéficier de nos programmes. Bientôt, un article scientifique va être publié pour prouver que nos applications peuvent grandement aider le contrôle de ces troubles et plus concrètement améliorer les résultats des jeunes en classe.

«Du côté de la réhabilitation, l'utilisation de Neurotracker peut aider les gens aux prises avec des symptômes de commotion cérébrale ou de traumatisme crânien», a fièrement déclaré monsieur Castonguay qui s'occupe davantage de l'aspect marketing de l'entreprise.

Des utilisateurs du monde entier

Les Canucks de Vancouver, les membres de l'équipe de soccer américaine et les joueurs de Manchester United font partie de ceux qui ont décidé d'inclure Neurotracker dans leur routine d'entraînement.

Sven Andrighetto et Charles Hudon, deux membres de l'organisation du Canadien de Montréal, sont également des utilisateurs.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos