Benoît Rioux
Agence QMI

Marianne St-Gelais et Charles Hamelin discutent bébé

Marianne St-Gelais et Charles Hamelin discutent bébé

Marianne St-Gelais et Charles Hamelin.Photo Sébastien St-Jean / Agence QMI

Benoît Rioux

Ce ne sera logiquement pas avant les Jeux olympiques de 2018, mais le couple formé de Marianne St-Gelais et Charles Hamelin songe sérieusement à fonder une famille.

«Ça va arriver un jour, mais pour l'instant, c'est sur la glace», a d'abord indiqué Hamelin, sans mauvais jeu de mots, après l'entraînement de mercredi à l'aréna Maurice-Richard.

La question était inévitable après la bonne nouvelle annonçant que François, frère de Charles et également membre de l'équipe nationale de patinage de vitesse courte piste, allait devenir papa en 2017.

«On en parle, c'est sûr, a précisé Charles, en toute franchise. La sœur de Marianne a eu un bébé et nous sommes parrain et marraine. Et là, c'est mon frère (François) qui va en avoir un. Disons que ça nous chicote. J'en veux des enfants et Marianne aussi.»

La patineuse confirme évidemment le tout, expliquant que les prochains Jeux olympiques de PyeongChang devraient ainsi signifier pour elle le chant du cygne... et la venue de la cigogne.

«J'ai le goût de terminer ma carrière avant d'avoir des enfants et c'est un peu pour ça aussi que les Jeux de PyeongChang risquent d'être mes derniers», a ainsi avancé la dynamique patineuse de Saint-Félicien.

«Ça fait longtemps que je suis prête, ça fait longtemps que j'ai hâte d'avoir une famille avec Charles, mais le patin demeure une priorité en ce moment, a complété Marianne. Reste que tranquillement, ça nous rattrape avec justement ma sœur et François. Je pense que ça risque d'arriver très très vite après les Jeux de 2018.»

Des voisins

D'ici là, Marianne et Charles auront l'occasion de se familiariser indirectement avec les joies de devenir parents, ce qui représente également un formidable défi. François et sa conjointe Mylène sont effectivement les voisins du couple de patineurs.

«On va le vivre avec eux», a noté Charles.

Lui-même un fier compétiteur, Charles a toujours souhaité que Marianne maximise sa carrière de patineuse avant de devenir maman.

«Dans ma tête, il ne faut pas gaspiller les meilleures années de Marianne dans sa carrière d'athlète, a-t-il indiqué. À 25,26, 27, 28 ans, c'est pas mal là habituellement qu'un patineur de vitesse est à son meilleur en courte piste. De lancer un bébé là-dedans et d'être persuadé que tout va bien aller, c'est un peu comme "flipper" un trente sous. Elle va avoir beaucoup moins de regrets en ayant vécu ses meilleures années.»

La prochaine compétition pour Marianne, Charles, François et les autres patineurs: les championnats canadiens seniors, de vendredi à dimanche, à l'aréna Maurice-Richard.

-----

Un peu de moût de pomme?

Charles et François Hamelin sont très près l'un de l'autre et ce dernier s'est un peu amusé au moment d'annoncer à son frère, avant les Fêtes, qu'il allait devenir papa.

Ayant accepté une invitation à souper avec sa copine Marianne St-Gelais, Charles a ainsi été victime d'une certaine mise en scène par François, qui tournait un peu autour du pot, en compagnie de sa tendre complice Mylène.

François a ainsi d'abord demandé à Marianne et Charles s'il allait pouvoir emprunter une chambre dans leur condo pendant les sélections olympiques, prétextant qu'il y aurait probablement des distractions chez lui.

«On a dit oui, mais on ne comprenait pas trop pourquoi il parlait de distractions, a raconté Charles. C'est ensuite que François a demandé si on voulait boire un petit quelque chose et il a sorti un moût de pomme. Il a dit "c'est parce qu'on patine demain, mais c'est aussi parce Mylène ne peut pas boire d'alcool".»

«On a arrêté tout ce qu'on faisait, a poursuivi Charles, encore ému. Marianne et moi, nous nous sommes mis à pleurer tellement nous étions contents.»

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos