Jessica Lapinski
Agence QMI

Jeanne Chouinard reprend là où elle a laissé

Jeanne Chouinard reprend là où elle a laissé

Jeanne Chouinard.Photo Courtoisie

Jessica Lapinski

MONTRÉAL - C'est peut-être en raison du sang qui coule dans ses veines, mais Jeanne Chouinard semble être née pour dévaler des pentes glacées, patins aux pieds.

Fille de Jean-Guy Chouinard, un ancien compétiteur du Red Bull Crashed Ice, la jeune athlète avait créé la surprise l'an passé en remportant la Coupe Riders de Sherbrooke. Elle n'avait que 16 ans à l'époque et c'était sa première participation à une compétition de patinage extrême.

Sans beaucoup plus de pratique, Chouinard a signé un deuxième podium à sa deuxième course à vie, le week-end dernier à Bathurst, au Nouveau-Brunswick. Il s'agissait à nouveau d'une épreuve de la Coupe Riders, qui est un peu l'antichambre du Red Bull Crashed Ice.

«J'ai vraiment repris là où j'avais laissé, indique la Sherbrookoise, au bout du fil. Je suis vraiment contente de ma troisième place. Comme je suis encore trop jeune, c'était seulement la deuxième épreuve à laquelle je pouvais participer sur le circuit.»

Un troisième podium?

Ce samedi, la hockeyeuse tentera la passe des trois quand elle renouera avec le circuit de Sherbrooke. Mais gare aux attentes trop élevées: la piste a beaucoup changé et elle est plus difficile cette année, précise Chouinard.

«Mon objectif est de faire la finale, explique-t-elle. Je me suis déjà pratiquée deux fois sur la piste et elle est plus technique que l'an passé. Il y a un "jump"... mais quand on le fait, on a tout de suite envie de recommencer!»

Si les succès continuent à s'enchaîner, la jeune femme vise une participation à plus d'épreuves, y compris certaines du Red Bull Crashed Ice. Elle ne peut le faire cette année, elle qui est limitée à deux courses en raison de son âge.

«J'aimerais en faire plus dès la saison prochaine. Je veux continuer à m'entraîner pour ça», explique celle qui s'est également jointe à l'équipe de hockey du Collège Stanstead.

Avec deux succès en autant de participations, Chouinard commence à se faire un nom sur le circuit. «Mes adversaires commencent à savoir à quoi s'attendre, rigole-t-elle. Mais elles font toujours le saut quand je leur ai dit que j'ai 17 ans!»

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos