Pierre Durocher
Agence QMI

«Gaétan Boucher m'a sauvé la vie» - Clara Hughes

Pierre Durocher

TERREBONNE - Clara Hughes représente vraiment ce qu'est une sportive d'exception, elle qui revendique l'exploit d'être l'unique athlète canadienne à avoir remporté des médailles aux Jeux olympiques d'été (cyclisme) et d'hiver (patinage de vitesse).

Sa carrière phénoménale, marquée par la conquête de six médailles olympiques, la femme de 42 ans originaire de Winnipeg la doit notamment à... Gaétan Boucher.

«Mon rêve de devenir une athlète olympique a débuté en 1988 lorsque j'ai vu Gaétan participer aux Jeux de Calgary», a raconté Hughes alors qu'elle était intronisée mercredi soir au Panthéon des sports du Québec.

«Je me souviens très bien des Jeux de Calgary. Gaétan, triplé médaillé quatre ans plus tôt à ceux de Sarajevo, n'avait pas grimpé sur le podium à ces Jeux. Il avait terminé au cinquième rang au 1000 mètres et en neuvième position au 1500 mètres.

«Ça ne m'avait pas empêché d'être impressionnée par son intensité sur l'anneau de glace. J'avais été séduite par la grâce de ce patineur de vitesse et j'ai fait de mon mieux pour suivre ses traces.»

Impact déterminant

Hughes va plus loin dans ses aveux.

«Je ne suis pas gênée de dire que Gaétan m'a sauvé la vie, a-t-elle confié. Il n'a pas seulement eu un impact sur ma carrière. Vous savez, j'ai eu une adolescence très difficile à Winnipeg. J'ai grandi dans une famille dysfonctionnelle. J'étais engagée sur une très mauvaise voie», a poursuivi Hughes.

«Je fumais, je buvais de l'alcool et je consommais des drogues. Ça augurait mal jusqu'à ce que je découvre le sport grâce aux exploits de Gaétan.

«Lorsque je croise aujourd'hui des jeunes qui ont des problèmes, je leur raconte mon parcours et je leur dis qu'ils doivent se trouver des buts dans la vie, qu'ils ne doivent jamais perdre espoir.»

Boucher a assisté à l'intronisation de Hughes et il a souri lorsqu'on lui a rapporté les propos de la Québécoise d'adoption de 42 ans.

«Elle exagère», a simplement dit ce grand athlète olympique, toujours aussi modeste.

Le Québec lui est très cher

Hughes s'est dit très honorée de faire partie du Panthéon des sports du Québec, elle qui aime bien parler français.

«Mon mari et moi avons vécu durant 12 ans à Glen Sutton. Les Québécois m'ont aidée à croire en moi. Ils m'ont fait comprendre que d'être une athlète de niveau international n'était rien de moins qu'un métier. Je me sentais à la maison au Québec. Les gens sont si chaleureux.»

Hughes a vendu son chalet dans les Cantons-de-l'Est il y a quelques années. Son conjoint et elle partagent maintenant leur vie entre leur résidence de l'Utah et celle de Canmore, en Alberta.

Pas le temps de s'ennuyer

«Je n'ai pas le temps de m'ennuyer à la retraite», a dit celle dont la dernière participation aux Jeux olympiques remonte en 2012 à Londres, où elle avait terminé cinquième dans l'épreuve du contre-la-montre.

«Comme vous savez, j'ai souffert de dépression après les Jeux de 1996 et je n'ai jamais eu peur d'en parler publiquement afin de pouvoir briser les tabous. Je consulte encore régulièrement un psychologue.

«Je suis très impliquée dans cette cause pour sensibiliser la population à la santé mentale. J'ai participé à pas moins de 235 événements au cours de la dernière année. Il est important de pouvoir aider les gens qui ont des problèmes. C'est à mon tour de donner au suivant.»

Randonnée de 11 000 kilomètres

Plus tôt cette année, Hughes a effectué une traversée du Canada à vélo, une randonnée sur plus de 11 000 kilomètres.

«Ce fut très exigeant sur le plan physique, mais c'était pour la cause de la santé mentale. Donc, ce fut gratifiant comme expérience. J'ai bien aimé aussi ma visite au Nunavik en compagnie de Joé Juneau [ancien attaquant du Canadien de Montréal].»

Hughes rougit lorsqu'on lui mentionne qu'elle est une athlète d'exception.

«J'ai simplement eu la chance de naître avec du talent, d'avoir de bons gènes. Je me félicite surtout d'être allée jusqu'au bout de mes limites.»

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos