AFP
AFP

Dopage - L'AMA va lever la suspension de la Russie

Dopage - L'AMA va lever la suspension de la Russie

PHOTO REUTERS

AFP

L'Agence mondiale antidopage (AMA) va lever la suspension de la Russie, prononcée en novembre 2015 après les révélations sur l'existence d'un système de dopage d'État entre 2011 et 2015, a-t-elle annoncé vendredi.

«Le comité indépendant de révision de conformité a recommandé ce (vendredi) au comité exécutif de l'AMA la réintégration de l'agence russe antidopage (RUSADA) lorsque le comité exécutif se réunira le 20 septembre», a indiqué l'AMA dans son communiqué.

«Durant sa traditionnelle conférence téléphonique précédant un comité exécutif, le 13 septembre, le comité indépendant de révision de conformité a étudié longuement une lettre du ministre russe des Sports envoyés à l'AMA», poursuit le communiqué.

Dans ce courrier, les autorités russes répondent favorablement aux deux conditions posées par l'AMA en mai dernier pour la réintégration de la RUSADA.

«La lettre reconnaît suffisamment l'existence des problèmes identifiés en Russie», explique l'AMA, sans donner plus de précisions.

Les autorités russes se sont également engagées «à permettre à l'AMA l'accès au laboratoire antidopage de Moscou via un expert indépendant».

L'AMA a conclu son communiqué en soulignant que «la RUSADA, les autorités russes et leurs partenaires ont travaillé très dur pour reconstruire un programme de lutte contre le dopage fiable et durable en Russie».

En mai dernier, l'AMA avait jugé que la RUSADA avait accompli de nombreux progrès dans sa gouvernance, mais elle n'avait pourtant pas levé sa suspension, posant deux conditions, l'accès au laboratoire de Moscou d'une part et une reconnaissance claire des conclusions du rapport McLaren, qui a établi en 2016 l'existence d'un système de dopage institutionnel entre 2011 et 2015, d'autre part.

Début septembre, le patron de l'agence russe antidopage, Iouri Ganous, avait fait part de son pessimisme sur les chances d'une levée de la suspension.

«Je ne suis malheureusement pas optimiste (...) Concernant la décision de l'AMA, mon pronostic est négatif», avait-il expliqué.

La RUSADA avait été autorisée à reprendre ses contrôles en 2017, mais sous tutelle internationale.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos