Richard Boutin
Journal de Québec

Volleyball féminin: les Carabins écartés de la ronde des médailles

Volleyball féminin: les Carabins écartés de la ronde des médailles

Dans la défaite, Marie-Alex Bélanger a été la meilleure des Carabins avec 20 attaques marquantes.Yan Doublet

Richard Boutin

En parfait contrôle après deux manches, les Carabins de l'Université de Montréal se sont écroulés pour s'incliner devant les Pandas de l'Alberta en première ronde du championnat canadien de volleyball féminin disputé cet après-midi au PEPS.

Après des victoires de 25-15 et 25-20, les Carabins s'acheminaient vers une place dans le carré d'as avant que les Pandas, médaillées d'argent l'an dernier au national, répliquent avec des gains de 25-17, 25-22 et 15-12.

«On a perdu le contrôle, a résumé l'entraîneur-chef Olivier Trudel. Les filles ont levé la pédale, ce que tu ne peux pas faire au national. On a eu des problèmes au premier contact et au service. On ne peut pas aligner autant d'erreurs au service. Ça devenait plus facile pour l'Alberta de récupérer leur service. Les filles sont devenues timides. Ce fut difficile au 3e et 4e set et nous avons rebondi au 5e set, mais ce ne fut pas suffisant.»

Joueuse du match pour les Carabins avec 20 attaques marquantes, Marie-Alex Bélanger a été complètement blanchie au 4e set. La joueuse par excellence au pays n'a pas eu l'occasion de tenter une seule attaque. «Ça ne va pas bien quand tu n'es pas capable de donner la balle à ta meilleure joueuse, a expliqué Trudel. Parce qu'on avait des problèmes en réception, Katia (Forcier) devait passer souvent en manchette.»

Pour les Carabins, il s'agit d'un deuxième revers crève-coeur en cinq sets au cours des deux derniers championnats canadiens et d'une deuxième défaite face aux Pandas qui les avaient battues en demi-finale en 2017.

Les Bleues avaient aussi baissé pavillon l'an dernier face aux Spartans de Trinity Western dans le match pour le bronze après avoir remporté les deux premières manches. «J'espère que les filles ne pensaient pas à ce match au 5e set. Elles semblaient dans le moment présent.»

Parce que les attentes étaient élevées et qu'elles se retrouvent maintenant dans la ronde consolation, les Carabins trouveront-elles la motivation pour compléter le tournoi en force? «Gagne ou perd, tu dois continuer de pousser sinon tu n'es plus un compétiteur, a souligné Trudel. C'est plus agréable de terminer un tournoi avec des victoires. Les filles peuvent se faire plaisir.

En ronde consolation demain après-midi, les Carabins affronteront les Tigers de Dalhousie qui ont vendu chèrement leur peau face aux Thunderbirds de UBC, s'inclinant en cinq manches après avoir mené deux sets à un.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos