Montréal accueillera l'évènement en 2014

Tournoi

La skip d'Équipe Québec Allison Ross. Photo Ian MacAlpine / Kingston / Whig-Standard / Agence QMI


Richard Boutin et Agence QMI

Le Tournoi des Cœurs est de retour au Québec pour la première fois depuis 1979. L'organisation du championnat canadien de curling féminin a confirmé dimanche que la compétition sera disputée du 1er au 9 février 2014, à l'aréna Maurice-Richard de Montréal.

Aussi sur Canoe.ca
Sur Le Journal de Montréal:
Le Québec se rachète

En effet, la dernière fois que la métropole a accueilli cet événement remonte à l'époque du tournoi Canadian Macdonald, en 1979. D'ailleurs, la nouvelle a généré beaucoup d'enthousiasme au sein de la formation québécoise prenant part à la compétition de cette année, à Kingston.

«C'est si excitant pour nous et pour la ville, a mentionné la Montréalaise Brittany O'Rourke, qui agit comme deuxième joueuse au sein de la troupe d'Allison Ross. Je connais les gens qui sont impliqués dans ce projet et ils ont beaucoup de vécu, même si ce n'est pas à un si haut niveau.

«Nous avons une tonne de partisans derrière nous et nous allons tenter d'y participer. Si nous réussissons, ce sera l'expérience d'une vie.»

Pour sa part, le chef de la direction de l'Association canadienne de curling, Greg Stremlaw, a justifié la décision de la manière suivante.

«Le premier club de curling organisé au Canada a été établi à Montréal en janvier 1807, a-t-il déclaré. C'est une partie très riche de l'histoire de notre sport. Il est approprié de ramener un des plus populaires championnats nationaux à l'endroit où a commencé le curling.»

«Le Québec est présent sur la scène nationale avec plusieurs champions remarquables, a ajouté Greg Sleno, président du comité hôte. Nous avons Jean-Michel Ménard qui a remporté le Brier en 2006 avant de perdre contre l'Écosse lors du dernier match du Championnat du monde. Nous avons aussi Guy Hemmings, qui a participé quatre fois au Brier et terminé deuxième en 1998 et 1999.

«Du côté féminin, il y a également Marie-France Larouche, qui a fait sept apparitions sur la scène nationale et qui s'est classée deuxième aux Tournoi des Cœurs en 2004 et troisième en 2009.»

Par ailleurs, le tournoi s'entamera deux semaines plus tôt qu'à l'habitude l'an prochain en raison de la tenue des Jeux olympiques de Sotchi.

Déception à Québec

Dans la Vieille Capitale, la déception se faisait sentir, puisqu'un groupe de quatre personnes avaient travaillé afin d'attirer le tournoi à Québec.

«Nous sommes très déçus, a déclaré au «Journal de Québec» Chantal Poulin, qui faisait partie de ce quatuor. Nous étions tellement enthousiastes et j'aurai gagé ma paye tellement j'étais confiante.»

«Notre rêve est à l'eau, a-t-elle poursuivi. Le Scotties ne sera pas de retour au Québec même dans 10 ans. En 2008, notre première demande avait été refusée. C'était compréhensible, puisque les travaux du pavillon de la Jeunesse n'étaient pas terminés et l'association nationale ne voulait pas se retrouver avec un édifice incomplet comme cela était déjà arrivé.»

Question de dollars

Poulin croit que le montage financier a fait la différence. «Montréal a mis plus d'argent que nous, a-t-elle affirmé. Sans avoir la confirmation, on pense qu'ExpoCité a aussi été un facteur.»

«La candidature de Québec était fantastique, mais le modèle d'affaires proposé par Montréal était supérieur, a expliqué Stremlaw. On ne demande pas de garanties financières pour le Scotties, mais la participation de partenaires est un aspect important.

«À l'aréna Maurice-Richard, on pourra présenter des spectacles et vendre de la nourriture et des boissons, a-t-il continué. Cet aspect est une partie importante de nos revenus. On n'aurait pas pu agir ainsi à Québec, puisque ExpoCité ne permet pas ce genre de pratique.»

Vitrine pour le sport

Très déçue que Québec n'ait pas été choisie, Poulin est contente que le Tournoi des Cœurs Scott revienne finalement dans la province.

«C'est très bien pour notre sport. C'est clair qu'il y a plus de monde et de clubs à Montréal. Je souhaite la plus grande chance au comité organisateur.»


Vidéos

Photos