Première saison prometteuse

Impact

En juillet, un match hors-concours contre l’Olympique Lyonnais, qui s'est soldé par une défaite de 2-1 en tirs de barrage a été l'un des points tournants de la saison. Photo Archives / Agence QMI


Ian Gauthier

L'année 2012 sera à inscrire dans les annales pour les amateurs de soccer de la métropole. L'Impact de Montréal a disputé une première saison prometteuse dans la Major League Soccer.

Aussi sur Canoe.ca

En lever de rideau, le match d'ouverture, un verdict nul de 1-1 face au Fire de Chicago, s'est joué dans un Stade olympique rempli à craquer, le 17 mars. De plus, la visite de David Beckham et ses coéquipiers du Galaxy de Los Angeles, le 12 mai, s'est déroulée devant plus de 60 000 personnes.

Après un premier mois difficile, les choses ont graduellement commencé à se mettre en place pour le onze montréalais. Sous la férule de Jesse Marsch, il s'est notamment offert des gains face à Toronto et Portland en avril.

D'autres victoires, face à de bonnes équipes comme Kansas City, Seattle et Houston, sont survenues dans les semaines suivantes, mais malgré les belles performances du Québécois Patrice Bernier, chaque match de l'équipe donnait l'impression qu'il lui manquait quelque chose, surtout à l'étranger. Une étincelle. Un as de plus dans son jeu.

Puis, le président de l'équipe, Joey Saputo, a annoncé l'embauche de l'attaquant italien Marco Di Vaio.

Le joueur de 36 ans, disposant d'une grande expérience et ayant marqué plusieurs dizaines de buts en Série A, en Italie, a disputé son premier match le 27 juin. Quelques jours plus tard, l'Impact accueillait dans ses rangs une autre vedette italienne, l'ancien de l'AC Milan Alessandro Nesta, qui est venu stabiliser la défensive de l'équipe.

L'équipe a poursuivi sa progression en juillet, jusqu'à l'un des tournants de sa campagne : un match hors-concours contre l'Olympique Lyonnais, l'une des meilleures formations de France, qui s'est terminé par un revers de 2-1 en tirs de barrage.

Ce bon résultat contre une grosse pointure européenne a peut-être galvanisé la troupe de Jesse Marsch. Quelques jours plus tard, l'Impact s'est offert un gain sans équivoque face à l'une des puissances de la ligue, les Red Bulls de New York, dans lequel Di Vaio a marqué son premier but.

S'en est suivi un mois d'août grandiose au cours duquel l'équipe, avec quatre victoires de suite, était peut-être la meilleure de la ligue. Di Vaio a marqué quelques buts, dont de très beaux.

En bonne position pour se faufiler en éliminatoires, l'Impact a ensuite bousillé ses chances, étant incapable de décrocher une victoire dans les deux derniers mois de la saison. Cela lui a ainsi valu le septième rang de l'association Est.

À la suite de cette fin décevante, Marsch et la direction de l'équipe ont décidé de couper les ponts. L'équipe est toujours à la recherche d'un nouvel entraîneur.

Messi, le plus grand

L'attaquant argentin Lionel Messi, du FC Barcelone, a battu un record vieux de 40 ans début décembre, en inscrivant son 86e but de l'année. Il a ainsi éclipsé la marque des 85 filets de l'Allemand Gerd Müller, établie en 1972. «La Pulga» (la puce) a terminé l'année 2012 avec 91 réalisations.

Le Chelsea FC a remporté son premier titre en Ligue des Champions en mai dernier. Le club anglais a cependant perdu des éléments importants durant l'été, dont l'attaquant Ivoirien Didier Drogba, qui a accepté une montagne de dollars d'un club chinois.

Le Manchester City s'est quant à lui offert le championnat d'Angleterre. Le Real Madrid a mis fin à la domination du FC Barcelone en s'offrant un 32e championnat d'Espagne, tandis que la légendaire Juventus a remporté un premier titre depuis 2003 en Série A, en Italie.


Vidéos

Photos