St-Pierre admet sa nervosité


Vincent Morin

Georges St-Pierre ne cache pas sa nervosité d'affronter Carlos Condit après une absence de 18 mois, samedi au Centre Bell, en finale de l'événement UFC 154.

Aussi sur Canoe.ca
Aussi sur Canoe.ca La carrière de GSP en photos

«Oui j'aurai des papillons, mais le truc, c'est de laisser les papillons voler ensemble!», a-t-il lancé mercredi, lors d'une conférence de presse.

St-Pierre (22-2), champion des poids mi-moyens (170 lb) du UFC, est néanmoins confiant en ses habiletés.

«J'ai toujours des doutes, mais ma confiance en moi provient de ma préparation, a-t-il mentionné. J'ai tout laissé au gymnase.»

Le retour au gymnase n'a toutefois pas été facile.

«Mon premier "sparring" (combat d'entraînement) a été dur. J'ai frappé un mur, a-t-il avoué. Je suis un gars fier. Habituellement, je suis le meilleur au gym et j'ai régulièrement le dessus sur mes partenaires alors que là, je ne paraissais pas bien et je n'avais pas beaucoup de souffle.»

«Ça m'a pris un mois pour me sentir mieux et maintenant, je suis meilleur que jamais, a-t-il ajouté. J'ai retrouvé le feu sacré et je n'ai pas peur pour mon genou.»

Condit prêt

Du côté du champion intérimaire, Carlos Condit (28-5), pas question d'être intimidé, même contre le lutteur avec le meilleur taux de réussite dans l'histoire du UFC (77,3% de ses projections tentées concluantes).

«Il est excellent avec les projections au sol et son "timing" est impeccable, mais je suis préparé, a-t-il expliqué. J'ai eu un an pour me préparer et à travailler mes habiletés pour le battre.»

«La majorité des gars qu'il a affrontés n'étaient pas confortables au sol, sur leur dos, contrairement à moi, a-t-il continué. J'ai prouvé contre Nick Diaz que je compte sur plusieurs aspects dans mon jeu. J'ai aussi démontré que je pouvais garder un tempo élevé durant 5 rounds tout en respectant un plan de match.»

Et pour le combattant québécois, pas question de prendre le gladiateur du Nouveau-Mexique à la légère.

«J'ai quelque chose à me prouver. J'affronte un nouveau visage et le meilleur gars de la catégorie, a-t-il analysé. Je sais que Carlos n'a jamais été arrêté, mais il y a une première fois pour tout...»

Silva dans tout ça

Le champion des poids moyens (185 lb) du UFC, le Brésilien Anderson Silva, assistera au duel St-Pierre-Condit samedi soir au Centre Bell.

Pour l'orgueil de Saint-Isidore, la présence à Montréal du meilleur combattant d'arts martiaux mixtes livre pour livre de la planète le laisse de glace.

«Je ne suis même pas encore revenu qu'on me parle d'un super choc avec Silva. Il faut me donner un "break"...», a-t-il lancé, visiblement excédé par les questions par rapport à Silva.


Vidéos

Photos