Birch: la révélation à Chicago

Basketball

Khem Birch a fait une forte impression lors du McDonald’s All-American Game, à Chicago. © Agence QMI/Stephen Carrera

- Ryan Wolstat

Dernière mise à jour: 31-03-2011 | 16h29

CHICAGO – Le trio de joueurs de basketball canadiens, mené par le Montréalais Khem Birch, ont fait sentir leur présence lors du McDonald’s All-American Game, mercredi soir, à Chicago.

Devant une impressionnante foule de 19 901 spectateurs au United Center, la première salle comble depuis la présence de LeBron James en 2003 et la plus grosse assistance en 32 ans de l’événement, Birch, qui était accompagné de Kyle Wiltjer et Myck Kabongo, a livré une performance digne d’un joueur par excellence. Il a récolté 15 points, 10 rebonds (neuf à l’offensive) et six tirs bloqués.

Le joueur de six pieds huit pouces avait déçu lors des entraînements et des matchs simulés au cours de la semaine. Toutefois, il a dominé lors du match en étant une présence constante sous le panier tout en confondant les recruteurs et les observateurs, qui étaient sceptiques à son endroit.

«Voilà ce qui arrive quand les gens ont des doutes sur moi, a déclaré Birch après la rencontre. Ils disaient que je ne faisais rien. Je leur disais que c’était à cause de mon œil (il a subi une légère blessure lors d’un entraînement), mais ils ne me croyaient pas. Ils m’ont forcé à travailler encore plus fort.»

Birch a été clair: il a réalisé cette performance par lui-même. Comme c’est le cas dans la plupart des matchs d’étoiles, les gardes n’ont pas beaucoup passé le ballon à l’intérieur. «Tous mes points ont été obtenus sans que je reçoive de passe. J’ai tout fait par moi-même.»

Le Montréalais a admis qu’il était nerveux lors du premier quart même s’il n’a pas joué. «C’est le fun de savoir qu’il y a des gens de ma ville et de mon pays qui me regardent», a-t-il souligné.

Quant à Wiltjer et Kabongo, ils ont terminé respectivement avec onze et deux points.

Le meilleur est à venir

Même s’il était coté comme le deuxième meilleur espoir universitaire pour 2012, Birch a décidé de signer une lettre d’intention avec l’Université de Pittsburgh pour l’an prochain.

«C’était la meilleure décision même si elle pourrait affecter mon classement chez les espoirs, a indiqué le Montréalais. J’aime mieux cela que de demeurer au niveau high school une autre année et de ne rien apprendre.»

Avec la présence de Birch, Kabongo et Wiltjer à Chicago, l’avenir du basketball au Canada est prometteur selon Joel Anthony, un Montréalais qui évolue avec le Heat de Miami. «Je suis très fier, ces gars ont du talent, et beaucoup de potentiel, a-t-il affirmé récemment. Il y a beaucoup de talent au Canada. Je le dis depuis longtemps et les gens commencent à le remarquer.»


Vidéos

Photos