Un duo père-fils à Verdun

Lutte

 

Gilles Vachet
Le Journal de Montréal

À la suite du succès qu'a connu le dernier gala de lutte familial que Jacques Rougeau a présenté à l'Auditorium de Verdun le 29 décembre 2007, il a décidé de répéter l'expérience dans le temps des fêtes.

En décembre dernier, devant plus de 3 000 personnes, Rougeau avait vécu de grandes émotions en convolant en justes noces dans l'arène avec sa conjointe Nancy Ménard, en plus de faire les frais de la finale avec le Géant Kurgan (7 pi 2 po, 300 livres).

L'athlète de Rawdon a décidé de revenir à la charge et d'organiser un autre gala, cette fois le 27 décembre. Hier, Rougeau avait convoqué les médias pour dévoiler les grandes lignes de cet événement et de son programme (dix galas) de 2009.

«Me marier dans l'arène avec Nancy est la plus belle chose que j'aie réalisée dans ma vie», a déclaré Rougeau avec toute la sincérité qu'on lui connaît.

«Depuis, Nancy et moi vivons le parfait bonheur avec nos sept enfants à Rawdon, a-t-il affirmé. Elle travaille avec moi dans l'organisation de mes galas et nous avons une très belle complicité.»

À Verdun, le 27 décembre, les amateurs de lutte auront la chance de voir à l'oeuvre les membres de l'école de lutte Jacques Rougeau qui correspondent tous à un personnage.

On retrouvera dans l'arène le Père Noël, Bad Dog, Balistik, Du Rag, Frank The Machine, Johnny Boy, le Géant Kurgan, la Momie venimeuse, Eric «Pretty Boy» Mastrocola, Jean-Jacques Rougeau, le nain Tiger, le Prédateur, Velvet Valentine, Zero, Prince Ahmed, le Clown Tapoche et quelques autres.

Finale Kurgan-The Machine

Lors de ce gala, la finale mettra aux prises le Géant Kurgan et Frank «The Machine».

Pour sa part, Jean-Jacques Rougeau formera un duo avec son père contre le Clown Taloche et «Pretty Boy» Mastrocola.

«J'ai hâte de faire équipe avec mon père, a avoué Jean-Jacques Rougeau, hier. Nous avons tellement une belle chimie ensemble. Je pense que les spectateurs vont en avoir pour leur argent lorsqu'ils nous verront à l'oeuvre.»

Le sens du spectacle

gé de 19 ans, Jean-Jacques Rougeau avait à peine 12 ans lorsqu'il a fait ses débuts dans l'arène à Verdun.

«Je m'en rappelle comme si c'était hier, a-t-il dit. J'étais nerveux lorsque j'ai commencé, mais là, je me sens plus en confiance lorsque j'exécute mes sauts.

«J'adore faire mes pirouettes du haut des câbles. Ça donne de la couleur au spectacle et les gens en redemandent toujours.»

Jacques Rougeau est évidemment très fier de son fils.

«On voit qu'il tient du père, du grand-père et de son oncle, Johnny, a-t-il souligné. Il a de bons réflexes et connaît déjà tous les trucs du métier. Il a appris très vite ce que je lui ai enseigné.»

Dix villes en 2009

Par ailleurs, Jacques Rougeau a dévoilé les endroits où auront lieu ses dix galas en 2009.

Ainsi, Rougeau et ses lutteurs seront à Repentigny, le 18 avril, à Saint-Constant, le 25 avril, à Saint-Jérôme, le 2 mai, à Trois- Rivières, le 16 mai, à Plessisville, le 23 mai, à Crabtree, le 30 mai, à Drummondville, le 6 juin, à Sorel, le 7 juin, à Saint-Jean-sur- Richelieu, le 1er août et à Saint-Eustache, le 15 août.

Jacques Rougeau a maintenant un site : www.jacquesrougeau.comoù l'on peut même réserver des billets pour ses galas.

Philo, le fils de l'animateur de radio Mario Lirette, sera l'animateur lors du gala du 27 décembre, à Verdun.

Le Géant Kurgan tournera dans un autre film en novembre et en décembre.

Dorénavant, il n'y aura plus d'entracte aux galas de Rougeau.

Ce dernier a participé à l'émission d'Éric Salvail, Dieu Merci, qui sera retransmise à TVA, le 26 octobre. «Vous allez rire aux larmes», a-t-il assuré.


Vidéos

Photos