Tanguay et Koivu semblent sur la même longueur d'onde

Canadien

 

Marc de Foy
Le Journal de Montréal

Alex Tanguay a eu l'occasion de faire partie d'excellentes formations quand il portait les couleurs de l'Avalanche du Colorado. Retrouve-t-il chez le Canadien cette atmosphère propre à une bonne équipe?

Aussi sur Canoe.ca

«C'est sûr qu'on se sent confiants, mais ça se joue sur la glace», a répondu Tanguay prudemment, hier.

L'attaquant originaire de Sainte-Justine ne connaît pas encore l'identité de ses compagnons de trio. Mais il n'a pas caché dans un reportage du confrère Pierre Durocher publié dans nos pages il y a près de trois semaines qu'il aimerait bien jouer aux côtés de Saku Koivu.

Il semble que son capitaine partage son souhait.

«Alex est un joueur très créatif», a dit Koivu.

«Il permet à ses coéquipiers d'être meilleurs. Je n'ai jamais joué avec lui, mais quand tu peux miser sur un ailier aussi talentueux, c'est toujours tentant de vouloir jouer avec lui.

«La décision reviendra aux entraîneurs. Dans deux semaines, on aura une meilleure idée de la composition des trios.»

À gauche ou à droite?

Alex Kovalev, Andrei Kostitsyn, Chris Higgins et Tanguay, qui sont en principe les quatre premiers ailiers de l'équipe, sont tous gauchers.

Guillaume Latendresse et Andrei Kostitsyn tirent aussi de la gauche.

Kovalev et le cadet des Kostitsyn jouent à l'aile droite.

Tanguay se verrait-il à cette position ?

«Je me sens plus à l'aise sur le flanc gauche, mais j'ai déjà été utilisé un peu à l'aile droite ainsi qu'au centre», a-t-il indiqué.

«Je ne sais pas où on va me faire jouer, mais je n'y vois pas de problème. Si on veut essayer de me faire jouer à l'aile droite, je m'habituerai vite.»

Pourquoi le numéro 13?

Par ailleurs, Tanguay a expliqué sa décision d'avoir opté pour le chandail numéro 13 en apprenant que la direction de l'équipe avait décidé de tirer la plogue dans le dossier Mats Sundin.

«Je portais le numéro 18 dans les rangs juniors à Halifax», a-t-il rappelé.

«Il m'avait fallu attendre avant de l'avoir au Colorado. Comme il n'est pas disponible chez le Canadien, j'ai consulté le guide de presse de l'équipe pour en choisir un.

«En constatant que le numéro 13 n'avait pas été porté depuis longtemps, j'ai pensé que l'occasion serait peut-être bonne de le sortir du placard.»

Seulement trois joueurs ont endossé ce chandail jusqu'à présent, soit Lorenzo Bertrand en 1913-1914 ainsi qu'Edmond Bouchard et Billy Boucher en 1921-1922.

Content d'aller à Halifax

Ironie du sort, Tanguay étrennera son nouveau numéro à l'occasion du premier match préparatoire du Tricolore lundi à Halifax, là où le numéro 18 qu'il portait avec les Mooseheads est suspendu dans les hauteurs du Metro Centre.

«Ce sera la première fois que je remets les pieds dans cet amphithéâtre depuis ma carrière junior», a indiqué Tanguay.

«J'ai passé trois belles années à Halifax sous la direction de Clément Jodoin, puis de Danny Grant et enfin de Robert Mongrain. J'ai hâte à ce match.»


Vidéos

Photos