«Je vais redevenir champion mondial en 2009» -Alcine

Boxe

Joachim Alcine se remet lentement de sa défaite contre Daniel Santos. Et tout comme Yvon Michel, le boxeur montréalais entrevoit l’avenir avec beacoup d’optimisme.  © Le Journal de Montréal, Olivier Jean

Daniel Cloutier
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 25-07-2008 | 15h05

Joachim Alcine avait le coeur brisé depuis une dizaine de jours, mais son sourire charmeur redécore son visage depuis quelques heures. Pas question de retraite pour le boxeur québécois de 31 ans.

Le pugiliste lavallois a rencontré les médias hier après-midi pour faire le point sur sa situation, lui qui a eu à digérer la plus grande frustration de sa carrière de boxeur, le 11 juillet au stade Uniprix du parc Jarry.

Alcine (30-1-0) a été détrôné comme champion mondial des poids super-mimoyens (154 livres) de la WBA par le gaucher portoricain Daniel Santos (32-3-1), qui lui a passé le K.-O. au sixième round.

«Ce qui m'est arrivé le 11 juillet m'a fendu le coeur, m'a humilié, mais je réalise aujourd'hui que c'était un mal pour un bien», avoue Alcine.

«Cet accident de parcours sera extrêmement bénéfique pour mon avenir dans la boxe, à court, à moyen et à long ter me. Cet accroc renforcera mon caractère et ma volonté de réussite.

«Je serai plus fort mentalement lorsque je remonterai dans le ring, au début de 2009. Cet échec m'a fait réaliser que j'avais encore beaucoup à apprendre, malgré mes 30 victoires de suite.

«J'ai la conviction que je redeviendrai champion du monde avant la fin de 2009. Roy Jones Jr. et Lennox Lewis ont encaissé des revers par K.-O., et ces deux anciens champions du monde sont devenus plus forts, plus dangereux par la suite. Ce sera le même phénomène pour moi.»

Santos a été le plus rapide

Alcine a repassé dans sa tête le triste dénouement du sixième round.

«J'ai connu mon meilleur round au cinquième, explique le protégé du groupe GYM. Plus j'attaquais avec énergie, et plus je sentais Santos paniqué.

«Je ne sais pas si j'étais un peu trop sûr de moi au sixième, mais comme vous l'avez vu, il m'a battu de vitesse.

«Je voulais l'atteindre avec un coup de puissance après une feinte, mais il a dégainé avant moi... et bonsoir la visite !»

Immédiatement après le match, lors d'une entrevue télévisée, Alcine avait reconnu qu'il ne visionnait jamais les films de combat impliquant ses éventuels rivaux, mais qu'il allait assurément remédier à la situation.

«C'est vrai que j'ai mentionné que je ne pouvais plus me per mettre la moindre négligence dans ma préparation stratégique, mais j'ai eu tort de faire cette déclaration», affirme Alcine.

«Je ne suis absolument pas négligent dans ma préparation.

C'est vrai que je n'ai jamais vu l'utilité de visionner les films des combats de mes rivaux. Cependant, mes entraîneurs (Howard et Otis Grant) le font. Ils étudient et analysent le style de mes rivaux et ajustent ma préparation stratégique en conséquence.

«Lorsque Howard Grant me dit que mon rival aime faire ci ou ça dans le ring et qu'il a l'habitude d'attaquer de telle ou telle manière, je m'applique à boxer au gymnase de façon à exploiter les lacunes de l'adversaire et à neutraliser ses forces. N'oubliez pas que la défaite contre Santos a été l'affaire d'un seul coup de poing.»

Une promesse à sa fille

Lorsqu'il a quitté le ring le 11 juillet, Alcine a vu sa fille Shirra, qui a seulement quatre ans, lui sauter dans les bras.

«Elle m'a dit: Papa, tu n'étais pas supposé perdre ce combat!

«Je peux lui promettre une chose : je vais gagner mon prochain combat de championnat du monde.»

Alcine a appris, hier, que la WBA le considérait maintenant comme le sixième aspirant au titre mondial des 154 livres.

«Maintenant que j'ai perdu, les tenants des titres mondiaux du WBC, de l'IBF et de la WBO m'auront à l'oeil», croit Alcine.

«J'ai un bon nom, j'ai été champion de la WBA, alors ils croiront probablement que je suis devenu une bonne victime potentielle pour une défense optionnelle. J'aurai de nouveau ma chance avant longtemps, ça, c'est sûr et certain.»

LE NOUVEAU CLASSEMENT DES POIDS SUPER-MI-MOYENS (154 LIVRES) DE LA WBA

CHAMPION

Daniel Santos (32-3-1), Porto Rico

ASPIRANTS

1) Alex Bunema (30-5-2), République du Congo

2) Ricardo Mayorga (29-6-1), Nicaragua

3) James Kirkland (22-0-0), États-Unis

4) Yuri Foreman (25-0-0), États-Unis

5) Joel Jair Julio (33-1-0), Colombie

6) JOACHIM ALCINE (30-1-0), QUÉBEC

7) Marco Avendano (26-5-1), Venezuela

8) Nobushiro Ishada (19-5-0), Japon

9) Christophe Canclaux (36-2-0), France

10) Zaurbek Baysangurov (18-0-0), Ukraine

CHAMPION DU WBC

Sergio Mora (20-0-1), États-Unis

CHAMPION DE L'IBF

Vern Phillips (42-10-1), États-Unis

CHAMPION DE LA WBO

Sergei Dzindziruk (35-0-0), Ukraine


Vidéos

Photos