«Mon objectif ? Une placedans le top 10 livre pour livre» -Joachim Alcine

Boxe

 

DANIEL CLOUTIER

Joachim Alcine ne manque ni de détermination, ni d'ambition, ni de fierté.

Le boxeur lavallois s'est fixé comme objectif d'atteindre le classement des 10 meilleurs boxeurs «livre pour livre» de la planète, qui est établi par les membres de l'Association des chroniqueurs de boxe internationaux, et révisé mensuellement.

«Effectivement, je me suis fixé de nouveaux objectifs : demeurer champion du monde, demeurer invaincu et me tailler une place parmi les 10 meilleurs boxeurs toutes catégories à l'échelle mondiale», a affirmé Alcine hier matin.

«Et je sais qu'en battant un boxeur aussi réputé et redouté que Daniel Santos, vendredi soir prochain, je réaliserai un pas significatif dans cette direction. Et mes chances de faire éventuellement partie de l'équipe d'étoiles mondiales augmenteront encore une fois si je gagne sous peu un combat d'unification des titres mondiaux des poids super-mi-moyens.»

Le premier : Mayweather

Les 10 meilleurs pugilistes toutes catégories confondues à l'heure actuelle sont : l'Américain Floyd Mayweather Junior (39-0-0), le Philippin Manny Pacquiao (47-3-2), le Mexicain Juan Manuel Marquez (48-4-1), le Gallois Joe Calzaghe (45-0-0), le Mexicain Israel Vazquez (43-4-0), l'Américain Kelly Pavlik (34-0-0), le Britannique David Haye (21-1-0), le Mexicain Rafael Marquez (37-5-0), l'Américain Bernard Hopkins (48-5-1) et le Portoricain Miguel Cotto (32-0-0).

Alcine (30-0-0) procédera à la première défense obligatoire de sa ceinture des 154 livres de la WBA vendredi soir prochain au stade Uniprix du parc Jarry, où il affrontera Santos (30-3-1), l'aspirant numéro un à la ceinture. Le 7 décembre au Centre Bell, Alcine avait vaincu le Panaméen Alfonso Mosquera par K.-O. technique (12e round) dans le cadre d'une défense optionnelle du titre.

Rappelons qu'un champion du monde de boxe professionnelle peut réaliser le nombre de défenses optionnelles de la ceinture qu'il désire, mais il doit obligatoirement faire face à son aspirant numéro un dans le cours d'une année.

«Santos représente assurément le plus gros défide ma carrière, et croyez-moi, je me suis préparé en conséquence, reconnaît le boxeur lavallois. Au cours des deux derniers mois, je me suis entraîné jour après jour avec Adonis Stevenson, qui est gaucher comme Santos, qui boxe comme Santos et qui cogne plus lourd que Santos. Adonis, ne l'oubliez pas, pèse 168 livres et est fort comme un cheval.»

«Lorsque la cloche va sonner, Santos ne pourra pas me surprendre. Mais je sais que je devrai demeurer très alerte de la première à la dernière seconde, car Santos est considéré comme l'un des plus durs cogneurs livre pour livre de la planète.»

Alcine s'était dit plus ou moins satisfait de sa préparation mentale et physique lors de son affrontement avec Mosquera. Ce n'est pas le cas maintenant.

«Nous n'avons absolument rien négligé à l'entraînement cette fois, affirme Alcine. Faut dire que le risque est énorme, ce qui n'était pas vraiment le cas au mois de décembre. N'ayez crainte, je serai extrêmement énergique tout au long de l'affrontement. Et comme je suis toujours à mon mieux entre le huitième et le 12e round, j'ai comme l'impression que la foule va adorer la fin de combat.»


Vidéos

Photos