«Ça me soulage beaucoup»

J.O.

 

François Foisy
Le Journal de Montréal

Bonne nouvelle pour Alexandre Despatie, il peut désormais se concentrer uniquement sur les Jeux olympiques de Pékin.

En effet, Plongeon Canada a annoncé hier avoir enclenché une procédure spéciale afin de permettre au plongeur de Laval, espoir de médaille en Chine, d'obtenir sa place dans l'équipe olympique sans passer par les sélections canadiennes, prévues pour la fin du mois, à Victoria.

Victime d'une fracture du cinquième os métatarsien du pied droit à la mi-avril, Despatie, spécialiste du tremplin de trois mètres, est en convalescence depuis et a finalement recommencé à plonger la semaine dernière.

Cette permission accordée par Plongeon Canada lui donnera donc davantage de temps pour récupérer et pour reprendre la forme.

«C'est une excellente nouvelle pour moi, a déclaré Despatie, rencontré après l'entraînement au bassin de plongeon du Parc olympique. Mon pied récupère très bien, et je suis même en avance sur l'échéancier que je m'étais fixé.

«Malgré cela, participer aux sélections aurait vraiment constitué une pression supplémentaire. Même si mon pied va bien, je ne suis pas encore en mesure de pousser sans aller un peu trop vite. Les sélections, ça aurait été beaucoup trop rapide.

«Donc, pour ma préparation personnelle, obtenir ce laissez-passer me soulage beaucoup», a-t-il ajouté.

Du même coup, Plongeon Canada a aussi offert la même préqualification conditionnelle au coéquipier de Despatie en plongeon synchronisé sur tremplin de trois mètres, Arturo Miranda.

«Alexandre est notre plongeur le plus prolifique et il est considéré mondialement comme un candidat à une médaille, a déclaré le directeur technique en chef de Plongeon Canada, Mitch Geller, par voie de communiqué. Nous devons, d'abord et avant tout, nous assurer qu'il soit en forme et prêt pour les Jeux plutôt que mettre sa santé en danger en le forçant à participer trop vite aux essais.»

«De mieux en mieux»

Despatie aura toutefois l'obligation de démontrer à Plongeon Canada qu'il a bel et bien repris la for me avant d'être officiellement inclus dans l'équipe olympique.

D'abord, il devra obtenir une déclaration écrite de son médecin, d'ici au 9 juillet, attestant que son pied est guéri et que les risques de voir la blessure s'aggraver sont minimes.

Aussi, le médaillé d'argent aux Jeux d'Athènes en 2004 devra être évalué par un comité de trois juges internationaux de la FINA lors d'un entraînement et d'une compétition simulée, au plus tard le 9 juillet.

Le duo Despatie-Miranda devra aussi subir la même évaluation.

Mais à lui voir la mine hier, Despatie semble tout à fait confiant. Il faut dire que les trois der nières semaines, qu'il a passées en Italie à s'entraîner, ont été encourageantes.

«Je me sens mieux de jour en jour, a insisté Despatie. Et ça, c'est bon pour la confiance.»


Vidéos

Photos