«On perd et on gagne en équipe» -Saku Koivu

Canadien

 

Marc de Foy
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 29-04-2008 | 10h19

Les coéquipiers de Carey Price se rangeaient dans son coin après sa contre-performance contre les Flyers, hier soir.

Le contraire aurait été étonnant. Il ne fallait pas s'attendre à voir un joueur le montrer du doigt, quoique Price ne s'était pas gêné pour lancer une flèche à ses coéquipiers après le match de samedi dernier.

«Si on avait profité des filets ouverts qui se sont offerts à nous, avait-il dit, on aurait gagné 8 à 4.» On va mettre ça sur le compte de la jeunesse.

Reste que le jeune gardien a préféré demeurer à l'écart après le match d'hier. Son capitaine Saku Koivu a toutefois pris sa part.

«Carey est un membre à part entière de notre équipe, a-t-il dit.

«Comme on l'a dit tout au long de la saison, on perd et on gagne en équipe. Carey n'est pas à blâmer plus qu'un autre joueur.

«Nos deux défaites sont davantage le résultat de défaillances dans le jeu d'équipe.»

Pas inquiet

Pour ce qui est de Price, Koivu dit n'avoir remarqué aucun changement dans son comportement.

«Carey a démontré dans la série contre les Bruins qu'il est capable de se racheter après une sortie difficile, a-t-il continué.

«Demandez à n'importe quel gardien comment il se sent quand le jeu se déroule constamment à l'autre bout de la patinoire. Il vous répondra qu'il se sent moins dans le match quand il reçoit peu de tirs.

«Carey va revenir en force. Je ne suis pas inquiet.»

À quand le premier but ?

Pour un troisième match consécutif, les Flyers ont inscrit les deux premiers buts, voire les trois premiers hier soir.

«Mais en toute honnêteté, je ne pense pas que cela reflétait l'allure de la rencontre jusque-là, a continué Koivu.

"On a dominé les Flyers dans le deuxième match. Ce fut encore le cas ce soir, mais on doit être patient.

«On ne gagne pas dans les 15 premières minutes d'un match.»

Maxim Lapierre, qui a remporté la coupe Calder avec Price à Hamilton l'an dernier, s'est porté garant de son coéquipier, lui aussi.» Il va rebondir, a-t-il affirmé.

«Ce n'est pas le moment de paniquer. À ce que je sache, les Flyers ne mènent la série que 2 à 1.

«On n'a jamais pris l'avance depuis le début de la série. Cela n'aide pas un gardien à se sentir confiant.»

Quand ça va entrer...

Lapierre pense que le Canadien va finir par débloquer à l'offensive.» Quand ça va entrer, ça va entrer !, a-t-il lancé.

«On a eu nos chances. On aurait pu terminer le match avec quatre ou cinq buts.»

Avouons aussi que Biron a un peu de chance, mais Lapier re n'a pas voulu s'aventurer sur ce terrain.» C'est un bon gardien, a-t-il enchaîné.

«Mais à un moment donné, le bâton d'Andrei Kostitsyn s'est brisé alors qu'il décochait un tir. Je suis convaincu qu'il aurait marqué n'eut été de cette malchance.»

Guillaume Latendresse, qui effectuait un retour dans la mêlée après avoir été laissé de côté dans quatre matchs, était déçu.» On a mieux joué que les Flyers, pestait-il.

«Ce sera important d'être prêt au début du prochain match.»


Vidéos

Photos