«Habituellement, un club gagne quand il n'accorde que 14 tirs...» - Chris Higgins

Canadien

 

Pierre Durocher
Journal de Montréal

Les joueurs du Canadien sont furieux. Ils sont en colère d'accuser un déficit de 2 à 1 dans une série qu'ils dominent complètement depuis deux matchs.

«On a eu l'avantage 34 à 14 dans les tirs au but et on a vu trois de nos lancers frapper le poteau en première période. Ça n'a pas de bon sens», se lamentait Chris Higgins.

«Habituellement, un club gagne lorsqu'il n'accorde que 14 tirs à l'adversaire, a-t-il ajouté. Je crois que Carey Price éprouve des ennuis à se sentir à l'aise lorsqu'il est peu occupé.»

Un filet ouvert raté

Le Canadien n'a pas su profiter d'une double supériorité numérique de deux minutes en première période.

«J'ai raté un filet ouvert lorsque la rondelle a bondi au-dessus de la palette de mon bâton, a souligné Higgins. Je n'en croyais pas mes yeux.

«Puis, un puissant tir d'Andrei Markov a frappé le poteau. Ce n'est pas comme si on n'avait pas essayé de marquer.»

L'attaque massive du Canadien a finalement produit deux buts en troisième période pendant que Derian Hatcher purgeait une pénalité majeure pour avoir dangereusement mis en échec Francis Bouillon contre la rampe.

«Je connais Hatcher depuis longtemps et c'est un joueur robuste et intense, a mentionné Guy Carbonneau. Il aime frapper solidement, mais Bouillon lui tournait le dos lors de cette mise en échec.»

Price est capable de rebondir

Maxim Lapierre connaît très bien Carey Price et il souhaite que le jeune gardien ait la chance de se racheter.

«Je sais qu'il est capable de revenir avec une grosse performance. Il l'a fait souvent l'an dernier à Hamilton.

«Ce sont des choses qui arrivent. J'estime qu'il a été battu par de bons tirs. Le hockey est souvent une question de bonds chanceux ou malchanceux.»

Pas le temps de paniquer

Le vétéran Steve Bégin croit que le Canadien ne doit pas commencer à paniquer.

«C'est juste, 2 à 1, pour les Flyers, a-t-il dit. Il faut se concentrer à remporter le prochain match pour revenir à Montréal avec une égalité de 2 à 2 dans la série.

«On fait plein de bonnes choses. On travaille fort, a ajouté Bégin. On va continuer à tirer sur Biron et on finira bien par marquer plus de buts.»


Vidéos

Photos