Brodeur étonné que Huet se retrouve à Washington

Hockey

 

Pierre Durocher

Comme tout le monde, Martin Brodeur a été surpris d'apprendre l'échange qui a envoyé Cristobal Huet à Washington en retour d'un choix de deuxième ronde.

«J'ai été surpris que le Canadien décide de faire confiance aux jeunes Carey Price et Jaroslav Halak. À mon avis, il est toujours bon de pouvoir compter sur un gardien d'expérience pour seconder une recrue», a raconté Brodeur au téléphone avant d'affronter Huet et les Capitals, hier soir, au New Jersey.

«J'avais à peine 21 ans à mes premières séries éliminatoires avec les Devils, mais j'avais la chance d'avoir Chris Terreri pour m'épauler», a-t-il rappelé.

«Certains observateurs se servent de l'exemple de Cam Ward, qui a guidé les Hurricanes vers la conquête de la coupe Stanley à titre de recrue en 2006. C'est vrai qu'il avait peu d'expérience, mais il était tout de même bien secondé par le vétéran Martin Gerber», a poursuivi Brodeur.

Ménage à trois à Washington

Le gardien étoile des Devils a tout de même ajouté que Bob Gainey doit savoir ce qu'il fait.

«Les dirigeants du Canadien ont jugé que Price mûrira plus rapidement dans le rôle de gardien numéro un. C'est une décision d'organisation.»

Brodeur a surtout été surpris que les Capitals aient obtenu les services de Huet, eux qui misaient déjà sur le vétéran Olaf Kolzig et sur Brent Johnson. Kolzig n'a pas l'air heureux de l'arrivée de Huet.

«Je trouve cela bizarre de voir que les Capitals devront maintenant composer avec un ménage à trois devant le filet...», a-t-il souligné.

Long cheminement

Brodeur n'en est toutefois pas à une surprise près cette saison.

«Jamais je n'aurais cru, en novembre, que les Devils allaient se retrouver au premier rang du classement général dans l'Est à la fin du mois de février», a-t-il avoué.

«Ce fut un long cheminement pour nous, a ajouté Brodeur. On a appris à grandir ensemble, à travers les embûches. Les Devils ne forment pas une équipe très excitante à voir jouer, mais notre style de jeu est moins défensif que par le passé.»

«Lorsque Zach Parise, Patrik Elias et Brian Gionta produisent à l'attaque et que je suis solide devant mon filet, les choses vont bien. Il ne faut pas oublier que John Madden connaît une excellente saison.»

Avant le match d'hier, Brodeur dominait les gardiens de la LNH avec 35 victoires. Il présentait aussi la troisième moyenne de buts alloués (2,14).

Des succès fous à Montréal

Le gardien de 35 ans originaire de Saint-Léonard a toujours hâte de participer à un match au Centre Bell. Il faut dire que Brodeur présente une fiche à vie de 38-12-5 face au Canadien avec une étincelante moyenne de buts accordés de 1,75.

À leurs 12 derniers matchs à Montréal, Brodeur et les Devils n'ont accordé que 18 buts tout en remportant huit victoires.

Les Devils en seront ce soir à leur première visite de la saison au Centre Bell, où ils n'ont pas subi la défaite depuis le 20 mars 2004.

«C'est toujours aussi spécial pour moi de disputer un match au Centre Bell, a dit Brodeur. Je sais que les gradins seront remplis et qu'il y aura beaucoup d'atmosphère.»

«Le Canadien a effectué une remontée victorieuse lors du dernier affrontement le 24 janvier au New Jersey et il faudra se méfier du trio de Kovalev. Alex connaît toute une saison.»


Vidéos

Photos