Les Thrashers trop exigeants

Hockey

Bob Gainey s'est dit déçu, mais il n'était pas question non plus qu'il hypothèque sa formation actuelle. ©(Photo PC)

Marc de Foy
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 27-02-2008 | 11h44

Le Canadien a fait chou blanc lors de la journée limite des transactions dans la Ligue nationale. Non seulement a-t-il failli dans ses efforts d'amener Marian Hossa à Montréal, mais Bob Gainey a étonné la galerie en échangeant Cristobal Huet aux Capitals de Washington en retour d'un choix de deuxième ronde au repêchage de 2009.

En laissant partir le gardien français, qui sera admissible à l'autonomie complète à la fin de la saison, le Tricolore a pris le pari de laisser le filet à la recrue Carey Price, qui était d'office face aux Thrashers d'Atlanta hier soir.

Le Slovaque Jaroslav Halak, qui a aidé l'équipe à remporter une dizaine de victoires dans le sprint final de la saison dernière, a été rappelé des Bulldogs de Hamilton.

Halak a participé à 28 matchs avec les Bulldogs, présentant une fiche de 15-10-2, une moyenne de 2,49 buts accordés et un taux d'efficacité de ,929.

Le Canadien a également promu Mikhail Grabovski de son équipe-école de la Ligue américaine.

L'attaquant biélorusse était tout feu tout flamme avec les Bulldogs depuis son retour au jeu consécutif à une blessure à une cheville qui l'avait gardé sur la touche durant 25 matchs.

Lors des sept dernières rencontres, il avait marqué huit buts, dont quatre victorieux, et récolté 10 mentions d'aide pour un total de 18 points et un différentiel de plus trois. Son dossier global affichait huit buts et 12 aides en 12 matchs.

Pas l'attaquant attendu...

Malgré ces belles statistiques, Grabovski n'était pas l'attaquant que les amateurs attendaient. Mais c'était peut-être le cas pour les Thrashers.

On pense qu'ils auraient exigé les services des Mark Streit, Ryan O'Byrne, Matt D'Agostini et Grabovski.

«Ils nous demandaient quatre joueurs, dont trois qui seront sur la glace ce soir», a laissé savoir Gainey lors d'un point de presse tenu en fin de journée.

«Nous n'aurions pas amélioré notre équipe si nous avions cédé ces trois joueurs de notre formation», a-t-il ajouté.

Le risque était d'autant plus grand qu'il n'a jamais été question que les Thrashers accordent la permission aux équipes intéressées par Hossa de discuter de contrat avec lui.

De toute manière, l'agent du joueur slovaque, Rich Winter, a déjà laissé savoir que son client testera sa valeur sur le marché des joueurs autonomes, l'été prochain.

Gainey a fait une contre-proposition impliquant moins de joueurs à son homologue Don Waddell, mais le directeur général des Thrashers a finalement penché pour l'offre des Penguins, qui ont échangé Colby Armstrong, Erik Christensen, Angelo Esposito et un choix de première ronde en retour de Hossa, qui se présente à Pittsburgh accompagné de Pascal Dupuis.

«Nous sommes déçus, a admis Gainey. Quand nous tentons d'effectuer des transactions, nous pensons toujours que nos offres sont supérieures à celles des autres équipes en lice.»

Il s'en remet à la compréhension des amateurs

Interrogé à savoir s'il était déçu pour les amateurs qui souhaitaient l'arrivée d'un joueur de gros calibre au Centre Bell, Gainey a répondu que les gens n'auraient pas apprécié la transaction qu'il aurait pu faire.

«Si j'avais cédé aux exigences des Thrashers, j'aurais plus de problèmes que je n'en ai en ce moment, a affirmé Gainey. Les gens sont intelligents. Ils savent que 13 équipes bataillent pour six places dans les séries (en enlevant les premières positions dans les divisions Atlantique et Sud-Est).

«Nous priorisons toujours l'acquisition d'un joueur d'impact, mais ce joueur nous a échappé aujourd'hui.»


Vidéos

Photos