Bob Gainey veut danser

Hockey

Bob Gainey ©(Photo AP)

Martin Leclerc
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 25-02-2008 | 11h54

Si Bob Gainey s'en tient aux grandes lignes du plan qu'il a révélé vendredi, les directeurs généraux qui seraient en mesure de «danser avec lui» - pour reprendre son expression - ne sont pas tellement nombreux. Le directeur général du Canadien a cependant beaucoup à offrir.

Aussi sur Canoe.ca
Dans le vestiaire du Canadien, Gainey racontait vendredi qu'il n'était pas question de sacrifier son noyau de réguliers pour mettre la main sur l'attaquant d'impact qu'il convoite.

Les partenaires de «danse» qu'il lui reste sont donc: a) les directeurs généraux dont l'équipe est déjà hors de la course et qui souhaitent reconstruire; b) les directeurs généraux dont l'équipe aspire encore à une place en séries mais qui pourraient perdre les services d'un attaquant de premier plan à la fin de la saison; c) les directeurs généraux qui ont un surplus d'attaquants de qualité et qui peuvent se retrouver dans une posture difficile cet été s'ils n'allègent pas leur masse salariale. Faites le décompte.

Dans la catégorie a), on retrouve Tampa Bay et Toronto.

Dans la catégorie b), il y a Atlanta, la Floride et le Minnesota, où Pavol Demitra et Brian Rolston n'ont toujours pas signé de prolongation de contrat.

Dans la catégorie c), on ne retrouve que les Flames de Calgary.

On peut donc brasser la soupe tant qu'on veut, les possibilités se limitent à Brad Richards, Mats Sundin, Marian Hossa, Olli Jokinen, Pavol Demitra, Brian Rolston, Alex Tanguay, Kristian Huselius et Daymond Lankow.

Une liste impressionnante

Gainey n'avait d'ailleurs pas tort lorsqu'il affirmait, en fin de semaine, que son organisation est presque un incontournable pour ses homologues qui souhaitent se prêter à une cure de rajeunissement.

Il n'y a peut-être aucun autre directeur général aussi bien équipé que lui pour faire son magasinage.

La liste des joueurs dont le Canadien pourrait disposer (voir tableau adjacent) couvre toutes les positions et permet de concocter des plans de reconstruction à court ou moyen terme. Elle permet même d'ajouter des joueurs établis dans l'équation pour les directeurs généraux qui croient encore à leurs chances d'accéder aux séries.

Il faudrait que le party de la date limite des transactions soit étrangement tranquille pour que Gainey soit incapable de faire danser quelqu'un sur cette musique.


Vidéos

Photos