Carbonneau désappointé... pour Gainey

Hockey

Carey Price © LA PRESSE CANADIENNE/Ian Barrett

Marc De Foy

Guy Carbonneau a reconnu être déçu pour son patron Bob Gainey après la défaite des siens aux mains des Blue Jackets.

«Je suis vraiment désappointé que nous n'ayons pas gagné ce match pour lui», a-t-il affirmé en répondant en ce sens durant son point de presse.

«Je le suis énormément même, a-t-il senti le besoin d'ajouter. C'est ce qui me contrarie le plus.»

Pour une troisième fois en trois matchs devant ses partisans cette semaine, les joueurs du Canadien se sont présentés au match en retard.

Les Blue Jackets menaient déjà par deux buts au milieu de la première période.

Aussi sur Canoe.ca

Encore les gardiens

En guise d'explication, Carbonneau a écorché ses gardiens, non sans raison.

«C'est sûr et certain que nos gardiens doivent être meilleurs en début de match», a-t-il déclaré.

«C'est la meilleure explication que je puisse trouver pour nos lents débuts de rencontre.»

Par ailleurs, Carbonneau s'est montré quelque peu ironique quand on lui a demandé si un manque de confiance pouvait expliquer les perfor mances décevantes de ses joueurs dans les deux derniers matchs.

«Je ne verrais pas pourquoi !», a-t-il rétorqué sèchement.

«C'est le plus beau temps de la saison. Au début de la semaine, on était à un point seulement du premier rang dans notre association. On devrait plutôt déborder de confiance.»

«Que les joueurs ressentent de la nervosité, c'est nor mal. Les équipes adverses viennent ici pour nous défier, mais on ne fait rien pour leur tenir tête.»

Komisarek a réchauffé le banc

Côté individuel, Carbonneau a avoué d'emblée que certains de ses protégés avaient connu une soirée ordinaire.

L'un d'entre eux a été Mike Komisarek qui a réchauffé le banc plus souvent qu'à son tour après avoir été sur la glace lors des deux premiers buts des visiteurs dans les 10 premières minutes du match.

Komisarek n'a effectué que 18 présences sur la glace pour un temps de jeu de 14 minutes 9 secondes.

«On éprouve de la fierté à bien jouer en défense, mais après deux ou trois présences seulement ce soir, on tirait déjà de l'ar rière par deux buts», a dit le défenseur.

«Je sais qu'on peut faire mieux à ce chapitre et j'ajouterai qu'on va faire mieux.»

Comment Carbonneau explique-t-il ses difficultés ?

«Il essaie peut-être d'en faire trop», a-t-il répondu.

«Mais il est encore jeune. Il apprend encore, mais il doit se préparer mieux pour les matchs.»

«Quand on passe beaucoup de temps à répéter les mêmes choses à un joueur, il vient un moment où il faut poser un geste pour le secouer.»

C'est la décision qu'a prise Carbonneau hier soir.

Le Canadien présente maintenant une fiche de 3-2-1 lors des soirées ayant commémoré le retrait de chandails depuis 2005.


Vidéos

Photos