Un grand homme devenu un grand athlète

Hockey

 

Dave Lévesque

Dans son allocution, entièrement en français, la soeur de Bob Gainey, Maureen, n'avait que des éloges pour son frère qu'elle appelle toujours Robert.

«Je le considère exceptionnel pour d'autres raisons que le hockey. Nous avons sept enfants et en 1991, pour Noël, nous avons reçu un paquet avec des pyjamas aux couleurs du Canadien pour chacun d'eux.»

«Et en 1996, a-t-elle poursuivi, quatre de nos enfants ont pu aller dans un camp d'été pour la première fois grâce à lui», a-t-elle dit pour évoquer sa grande générosité.

D'anciens coéquipiers et dirigeants de l'équipe croisés au salon des anciens n'avaient eux aussi que de bons mots, dont un était sur toutes les lèvres : leadership.

«Je l'ai vu arriver comme recrue et nous avons gagné ensemble, il était excessivement dévoué et ne trichait jamais. C'est un honneur très mérité», a mentionné Serge Savard.

Aussi important qu'un marqueur

«C'est un homme qui possède une grande droiture, du courage et un grand sens du devoir. Ce n'était pas un marqueur de 60 buts, mais il était aussi important», a pour sa part dit l'ancien président de l'équipe, Ronald Corey.

«Je parle souvent de l'effet Gainey. Lors de la saison 1985-1986, nous traversions une séquence difficile en novembre. J'avais réuni les vétérans et il avait proposé aux autres de me donner un coup de main pour intégrer nos neufs jeunes joueurs. C'est ça, l'effet Gainey», s'est remémoré Jean Perron.

«J'ai de nombreux souvenirs, mais je me souviens surtout de son style de leadership et du respect dont il faisait preuve, c'était exceptionnel. Je suis heureux de voir qu'il connaît encore du succès à Montréal», a témoigné Ryan Walter.

Mats Naslund a, quant à lui, tenu à remercier son ancien capitaine qui a favorisé son intégration quand il est arrivé en Amérique du Nord.

«Lui et Cathy m'ont hébergé lors de mes trois premiers camps d'entraînement alors que j'arrivais de la Suède. Il est devenu un grand ami», a relaté le petit «Viking».


Vidéos

Photos