Antoine Gélinas-Beaulieu, un espoir québécois

Patinage

Antoine Gélinas-Beaulieu, espoir québécois en patinage de vitesse longue piste  © Canoë/Olivier Artis

Olivier Artis

Le Championnat canadien de patinage de vitesse longue piste se termine aujourd’hui à l’anneau de glace Gaétan-Boucher de Québec. Cette journée de compétition a d’ailleurs commencé plus tard que prévu, en raison de la neige tombée abondamment ces dernières heures.

Cela n’a en rien découragé les athlètes qui demeurent concentrés et prêts à faire leurs preuves. Le patineur Antoine Gélinas-Beaulieu en fait évidemment partie, considéré comme un espoir québécois.

Le jeune Antoine Gélinas-Beaulieu, âgé de 15 ans, a commencé le patinage de vitesse à neuf ans. Il passe de la courte piste à la longue piste sans difficulté, tout simplement parce qu’il ne parvient pas à choisir l’une ou l’autre des disciplines. De Montréal, il vient s’entraîner à l’anneau Gaétan-Boucher, seule surface glacée de longue piste de la province.

« J’aime la piste en plein air, c’est smooth et j’aime aussi les épreuves de longue piste. Je n’arrive pas à me décider entre la courte et la longue piste. Ce sont deux sports complètement différents. En courte piste, c’est une course contre les autres. Il faut user de stratégie, le plus futé et intelligent gagne. En longue piste, c’est celui qui est le plus en forme qui remporte la victoire », explique le jeune patineur.

Il se donne encore du temps pour effectuer son choix. D’ici là, il continue à travailler ses performances au sein d’un programme sport-études. Dix heures d’entraînement par semaine qu’il réalise avec passion et sans contrainte avec ses cours. Son cœur bat pour le patinage de vitesse, mais il déplore que peu de Québécois s’y adonnent.

« Nous avons plein de bons espoirs aux mondiaux et nous raflons des médailles aux olympiques. Cette discipline devrait être plus connue! Pour dire, les deux noms qui reviennent sont toujours ceux de Boucher et Gagnon. Les gens ne voient pas les nouveaux espoirs », regrette-t-il.

Antoine Gélinas-Beaulieu a d’abord pratiqué le hockey vers cinq ans. Ce qu’il aimait dans ce sport, c’était patiner plus vite que les autres. Le saut vers le patinage de vitesse s’est alors imposé. « Essayer le patinage de vitesse, c’est excitant, tout comme voir une course de champions », lance-t-il aux jeunes en terminant.

Lors des épreuves d’hier du Championnat, Antoine Gélinas-Beaulieu a remporté la médaille d’or dans la catégorie junior masculin. Il a accompli les 500 mètres en 40,18 secondes et les 1 000 mètres en 1:21,20. Il a ensuite franchi la ligne d’arrivée des 1 500 mètres au bout de 2:15, 27. Enfin, son rêve est de participer aux Jeux olympiques, disons qu’il est dans la bonne direction.


Vidéos

Photos