Québec aura-t-il son amphithéâtre digne de la LNH?

Hockey

 

- Charles-André Marchand

Des hommes d'affaires de Las Vegas seraient intéressés à investir à Québec dans la construction d’un amphithéâtre multifonctionnel ultramoderne capable éventuellement d’accueillir une équipe de la Ligue nationale de hockey. Mais, selon la station radiophonique 93,3 de Québec, contrairement aux informations qui circulent depuis hier dans la vieille capitale, le projet n’inclurait pas la construction d’un casino.

Accompagné de l’avocat Guy Bertrand, un représentant du groupe d’investisseurs a rencontré hier le maire Régis Labeaume afin de tâter le terrain et voir si, notamment, un tel amphithéâtre pourrait être érigé sur l’actuel site de l’Expocité. Ces investisseurs, qui convoitent le retour du hockey de la Ligue nationale à Québec, n’en seraient pas à leur première tentative.

Spectacles et grands rassemblements

Outre le hockey, ce nouvel amphithéâtre permettrait la présentation à Québec de spectacles d’artistes de renommée internationale et la tenue de grands rassemblements artistiques et culturels. Depuis le départ des Nordiques, de tels projets reviennent régulièrement dans l’actualité à Québec, mais jusqu’à maintenant, aucun n’a véritablement été plus loin que la planche à dessin.

Il n’est donc pas étonnant qu’aucun des participants à la réunion d’hier, pas même le généralement très volubile Guy Bertrand, n’ait voulu commenter. À notre collègue Bernard Plante, Me Bertrand s’est contenté de dire au terme de la rencontre d’une cinquantaine de minutes: «On travaille à des projets et on ne veut pas se les faire détruire. Je n’ai pas de commentaire. C’est rare venant de moi, mais c’est ma réponse. Je regrette.»

Déjà plus de douze ans

Me Bertrand lui-même n’en est pas à sa première intervention dans le dossier de la résurrection éventuelle des Nordiques qui ont déménagé à Denver en 1995 pour devenir l’Avalanche du Colorado. Déjà, à l’époque, il avait mené, en vain, une bataille visant à empêcher le déménagement de l’équipe.

Évidemment, cette nouvelle rumeur ravive l’enthousiasme des anciens partisans des Nordiques. Mais, peu importe si le projet de construction de ce nouvel amphithéâtre devait voir le jour ou non, le retour du hockey de la LNH à Québec n’est pas assuré pour autant.

D’abord, le prix de vente d’une équipe du circuit Bettman dépasse les 200 M$. Ensuite, Winnipeg et Kansas City se sont dotés d’amphithéâtres prêts à accueillir demain matin une équipe de la LNH... mais ils attendent toujours leur tour. Même si quelques équipes connaissent des difficultés aux guichets, aucun signe concret de déménagement ne permet de croire à la relance des Nordiques à court ou moyen terme.


Vidéos

Photos