Un nouvel immortel au Colisée de Québec

Alexander

 

Jonathan Bernier
Journal de Montréal

Plus tôt cette semaine, les Remparts de Québec ont profité du rare passage des Predators dans la Belle Province pour retirer le chandail du héros de leur dernière conquête de la coupe Memorial. Rencontré vendredi lors de l'arrivée des Predators au Centre Bell, Alexander Radulov s'est dit surpris, mais heureux d'avoir reçu un tel hommage.

«Lorsqu'on m'a annoncé la nouvelle, il y a environ un mois, je n'arrivais pas à le croire. Je suis parti depuis si peu de temps», a-t-il mentionné.

Même si Radulov n'a quitté son équipe junior que depuis environ un an et demi, ses anciens partisans ne se sont pas gênés pour lui réserver une belle ovation, lui démontrant du même coup qu'ils n'ont pas oublié les émotions que le jeune Russe leur a fait vivre.

De son propre aveu, il ne serait peut-être pas devenu le joueur qu'il est aujourd'hui s'il n'avait pas croisé le chemin de Patrick Roy

«Tout le temps qu'on a passé à discuter ensemble m'a vraiment aidé à devenir un meilleur joueur. En plus, j'ai habité chez lui lors de ma deuxième saison. C'est fou tout ce que j'ai pu apprendre en le côtoyant. D'ailleurs, je tiens à le remercier pour tout ce qu'il a fait pour moi», a-t-il tenu à mentionner.


Vidéos

Photos