Jamall Lee, le joueur par excellence

Football

 

Serge Vleminckx
Le Journal de Montréal

Les Gaiters de Bishop's sortent grands gagnants de la course aux honneurs individuels sur la scène du football universitaire québécois. Leur demi Jamall Lee a été élu joueur par excellence et Leroy Blugh a hérité du titre d'entraîneur de l'année.

Lee, en remportant le trophée Jeff Russell, a obtenu le droit d'être le candidat du circuit québécois pour le trophée Hec Creighton. Cet honneur ultime est remis au joueur par excellence au football universitaire canadien.

Quelles sont les chances de le voir hériter du titre national? Plutôt minces s'il faut se fier au passé. Une seule fois en 40 ans un athlète ayant joué pour une équipe du Québec a remporté le prestigieux honneur: le porteur de ballon Dave Fleiszer, des Redmen de McGill, en 1969. Ça fait quand même un méchant bout de temps!

Lee a toutefois de bons atouts en main. Il a terminé au premier rang des porteurs de ballon au pays avec 1 464 verges, le cinquième plus haut total de l'histoire du football canadien.

Il a été choisi joueur de la semaine au pays à deux reprises.

Blugh et la passion de ses adjoints

Leroy Blugh sera le candidat du Québec pour le titre d'entraîneur de l'année au Canada. Il donnait l'image d'un homme ému hier.

«C'est un grand honneur d'avoir été choisi au même titre que deux entraîneurs qui ont marqué le programme des Gaiters, Bruce Coulter et Ian Breck», a-t-il déclaré.

«Je partage cet honneur avec tous mes adjoints, des hommes de passion, qui ont sacrifié bien souvent leur vie de famille pour la cause de notre équipe de football », a-t-il ajouté.

Pour sa part, Lee a tenu à souligner le dévouement des entraîneurs.

«J'ai encore plus d'admiration pour des coachs de carrière comme Glen Constantin (Rouge et Or) et Brian Towriss (à la tête des Huskies de l'Université de la Saskatchewan), des vétérans entraîneurs de la scène du football universitaire canadien qui n'ont jamais cessé de se dévouer avec succès depuis tant d'années.»

Une troisième fois pour Gagné

De son côté,Martin Gagné, des Carabins de l'Université de Montréal, a mérité le respect de tous les entraîneurs du circuit québécois pour la troisième année consécutive.

Il y a deux ans, il avait été nommé recrue de l'année et voilà que, pour la deuxième année consécutive, il sera le représentant du circuit québécois à titre de meilleur joueur de ligne.

Pourtant, cet extraordinaire ailier défensif et plaqueur n'avait pas tellement le goût de fêter, moins de 48 heures après la défaite des siens en demi-finale contre le Rouge et Or.

«Le sentiment qui m'habite, c'est une grande déception, a-t-il admis. J'ai l'impression d'avoir ma part de responsabilités pour notre saison en dents de scie. J'aurais pu en faire plus pour mon équipe par moments.»

Autres joueurs honorés

L'excellent quart Liam Mahoney, des Stingers de Concordia, a été élu recrue de l'année.

Pour sa part, le secondeur Éric Maranda, du Rouge et Or, a été couronné joueur défensif par excellence alors que le demi défensif du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, Clovis Langlois-Boucher, est le candidat du Québec pour le trophée Russ Jackson, remis au joueur ayant allié succès dans les études et grande implication dans sa communauté.


Vidéos

Photos