Giguère honoré de manière fort originale

La

 

CHARLES ROOKE

BLAINVILLE | Le hockey mineur de Blainville a trouvé un moyen fort original de rendre hommage à son champion de la coupe Stanley.

Au lieu de retirer son numéro au sein des différentes équipes, comme on le fait souvent pour les joueurs vedettes issus d'une organisation, on a plutôt décidé de donner les numéros de Jean-Sébastien Giguère à tous les gardiens.

Les jeunes cerbères des Bastions de Blainville porteront donc tous les numéros 47 et 35 en l'honneur de la vedette locale.

Giguère a levé la coupe Stanley à bout de bras ce printemps alors qu'il portait le numéro 35, et il a joué avec le numéro 47 quand il portait les couleurs des Bastions, lors de son passage au hockey mineur.

Chandail autographié

Comme on fait les choses de façon fort originale à Blainville, au lieu de demander des objets autographiés à Giguère, les joueurs actuels des Bastions ont remis à ce dernier un chandail de leur équipe autographié par tous les joueurs.

«Jean-Sébastien, tu ne t'emportes pas avec ton succès, mais tu le partages avec nous», lui a dit un jeune joueur à qui on avait confié la mission de lui remettre le chandail.

De plus, une bannière sera hissée dans l'aréna de Blainville.

On y voit la coupe Stanley, le nom de Giguère ainsi que la date de sa conquête du précieux trophée.

On a également décidé de créer le trophée Jean-Sébastien-Giguère, qui sera remis à un gardien de l'Association de hockey mineur de Blainville à tous les ans.

La vraie coupe

C'est la véritable coupe Stanley qui se trouvait à Blainville, hier. Celle qui est présentement exposée au Panthéon du hockey, à Toronto, est une réplique.

Comment reconnaître la vraie? Rien de plus simple.

Repérez les noms des joueurs des Oilers qui ont gagné la coupe durant les années 1980 et vous verrez une série de «x» qui biffent un nom.

C'est que le propriétaire des Oilers à l'époque, Peter Pocklington, avait décidé de faire graver le nom de son père sur le trophée.

Quand la Ligue nationale s'est rendu compte de la supercherie, elle a fait graver des «x» par-dessus son nom.

On ne retrouve pas ces «x» sur la réplique du trophée.

  • Le nom de Jean-Sébastien Giguère ne se retrouvera sur la coupe qu'en septembre, quand les noms des joueurs des Ducks seront gravés sur celle-ci, à Montréal. On en profitera également pour la débosseler, car il semblerait que les Ducks ont fêté fort.


  • Vidéos

    Photos