«Price sera difficile à tasser» -Guy Carbonneau

Hockey

 

Pierre Durocher
Le Journal de Montréal

Guy Carbonneau regardait patiner, hier matin, les jeunes espoirs du Canadien qui prennent part à un camp de perfectionnement à l'aréna Jacques-Lemaire et il devait sûrement se demander, dans son for intérieur, s'il aura l'occasion d'en diriger quelques-uns l'un de ces jours.

Aussi sur Canoe.ca
Un entraîneur en chef dans la Ligue nationale est forcé de vivre au présent et Carbonneau est davantage préoccupé par la formation de 22 joueurs qu'il aura sous la main au mois d'octobre que par l'avenir qui attend les jeunes repêchés par le Canadien ces deux dernières années.

Carbo a d'ailleurs participé à une réunion avec les autres entraîneurs de l'équipe hier après-midi, question de commencer à tracer des plans pour le camp d'entraînement officiel en septembre.

L'exemple de Latendresse

Il a confirmé que des postes seront ouverts et qu'il pourrait y avoir des surprises.

«Ce sera un gros camp pour plusieurs jeunes, a lancé Carbonneau. Certains d'entre eux ont fait des pas énormes la saison dernière pour mener les Bulldogs de Hamilton vers la conquête de la Coupe Calder.»

Il n'a pas voulu tous les nommer, mais il a néanmoins parlé du centre Kyle Chipchura, de Maxim Lapierre et du défenseur Ryan O'Byrne, tout en soulignant que des attaquants comme Corey Locke et Duncan Milroy avaient connu de très bonnes saisons à Hamilton. Il a aussi souligné que le défenseur Jean-Philippe Côté avait terminé la saison en force.

«Je vais donner la chance aux coureurs. Ce sera aux jeunes de nous démontrer qu'ils sont capables de jouer dans la LNH», a mentionné Carbonneau.

«Malgré son jeune âge, Guillaume Latendresse nous a forcé la main par la qualité de son jeu lors du dernier camp d'entraînement», a-t-il rappelé.

«Patrice Bergeron avait fait la même chose il y a quelques années avec les Bruins. Ces exemples peuvent se répéter.»

Price aura sa chance

Bien sûr, c'est le jeune gardien de but Carey Price qui sera le point de mire du camp d'entraînement, lui qui a connu une saison 2006-2007 du tonnerre autant dans la Ligue américaine que dans les rangs juniors.

«Avec le cheminement qu'il a eu la saison dernière, il sera difficile de tasser Price au camp d'entraînement», a indiqué Carbonneau.

«Si Carey n'avait pas joué à Hamilton en fin de saison, je ne pense pas qu'il aurait été réaliste de lui faire commencer la saison à Montréal.

«Mais il a si bien fait avec les Bulldogs qu'il aura un bon test lors des parties préparatoires. Ce sont ses performances sur la patinoire qui décideront s'il mérite de commencer sa carrière dans la LNH à 20 ans.»

Bob Gainey, qui était présent hier matin à l'aréna Jacques-Lemaire en compagnie de Pierre Gauthier, de Trevor Timmins et de Julien Brisebois, a déjà fait savoir que Cristobal Huet demeure l'homme de confiance du Canadien devant le filet.

Écarter Halak en premier lieu

Price, qui a grandement aidé le Canada à remporter l'or au championnat mondial junior avant de jouer un rôle clé dans la conquête de la coupe Calder par les Bulldogs, devra tout d'abord écarter de son chemin Jaroslav Halak avant de chercher à devenir le gardien numéro 1 du Canadien.

Par le passé, le Tricolore avait l'habitude de faire preuve de beaucoup de patience lorsqu'il était question du développement de ses jeunes gardiens.

Price apparaît toutefois comme étant un joueur d'exception. C'est à souhaiter pour les partisans du Canadien, qui digèrent toujours mal que leur équipe favorite ait raté les séries la saison dernière.


Vidéos

Photos