Bourdais gagne la bataille de titans

Course

 

Pierre Lecours
Le Journal de Montréal

TORONTO | C'était journée de canicule à Toronto hier, et ça ne manquait pas de chaleur sur la piste alors que Sébastien Bourdais et Justin Wilson se sont livrés à une lutte de titans pour l'obtention de la position de tête.

Comme vendredi, tout s'est décidé dans le dernier tour.

Le triple champion a arraché la pole au Britannique en effectuant un tour en 58,288 secondes... Un centième de seconde plus vite que Wilson!

«J'avais une voiture pour décrocher la première place, mais j'ai dû la pousser au maximum avec le résultat que l'on connaît», a expliqué le pilote français.

De son côté, Justin Wilson souriait, mais ne cachait pas une certaine déception.

"Immédiatement après avoir fait mon tour rapide (58,299 secondes), j'étais parti pour un tour encore plus rapide, mais j'ai légèrement glissé vers le mur. Ce ne fut pas un gros choc, mais suffisant pour m'empêcher d'améliorer.

«Lorsqu'ils m'ont dit, à la radio, le temps de Sébastien et que j'étais aussi proche, j'étais déçu», a reconnu cet ancien de la formule 1.

L'an dernier, il avait réussi «l'exploit», mais les deux années précédentes, c'est Bourdais qui avait pris le départ en première place.

Il tentera, à compter de 13h cet aprèsmidi, de remporter sa deuxième épreuve dans les rues torontoises.

Tagliani gagne six places

Oriol Servia et Simon Pagenaud occuperont la deuxième rangée, un exploit que l'on n'a pas vu souvent de leur part lors des six premières courses.

Un autre a signé une de ses belles performances de la saison, soit Bruno Junqueira qui a terminé en cinquième.

Extrêmement déçu 24 heures plus tôt d'être 12e, Alexandre Tagliani avait le sourire plus facile en sortant de sa monoplace.

Il venait de gagner six places même s'il a été dépassé par Pagenaud et Junqueira dans la dernière minute.

Au niveau des déceptions, il faut mentionner la 7e place de Will Power et la 10e de Paul Tracy qui avait montré des signes encourageants le matin.

Beaucoup d'action

Lors du réchauffement de 15 minutes avant la qualification, Bourdais avait annoncé ses couleurs en terminant premier pendant que Tagliani était 5e.

À la reprise après la pause, alors que tout le monde jouait au chat et à la souris pour savoir qui irait en piste en premier, Katherine Legge a sonné l'alarme.

Il a fallu de longues minutes pour dégager la monoplace qu'elle venait de modifier... dans un mur de ciment. À la reprise, tout le monde s'est précipité alors que le ciel recouvrait le circuit d'une épaisse couche de nuages.

Bourdais a survécu à une faute de pilotage en sortant dans une échappatoire, puis ce fut Power et Figge qui l'ont imité.

À 10 minutes de la fin, Wilson s'est installé en tête devant Bourdais.

Cinq minutes plus tard, il venait de ravir le premier rang à Bourdais, mais ce dernier a répliqué à trois minutes de la fin. Wilson est revenu à la charge dans la minute suivante, avant de voir Bourdais, finalement, avoir le dernier mot alors qu'on abaissait le quadrillé.

Avec un premier départ arrêté sur un circuit urbain, l'action ne devrait pas manquer cet après-midi.

Poussière de piste

Vive déception pour Robert Doornbos qui n'a pu faire mieux qu'une 12e place, alors que même Ryan Dalziel a fait mieux que lui. L'équipe Minardi a souffert car Dan Clarke se retrouve 13e, comme quoi une semaine peut faire une grosse différence.

En amassant deux points depuis vendredi, Bourdais est maintenant seul au premier rang du championnat, avec 147 points.

Parlant du Français, il a réussi sa 27e position de tête en Champ Car, sa troisième cette saison. Il compte aussi trois victoires en six courses.


Vidéos

Photos