«Ce sera infernal pour Simms après le 6e round» - Howard Grant

Boxe

 

Daniel Cloutier
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 05-07-2007 | 15h19

Howard Grant croit que plus le combat de championnat du monde progressera, samedi soir à l'aréna Harbour Yard de Bridgeport, plus la situation de Travis Simms régressera face au Québécois Joachim Alcine.

Aspirant obligatoire au titre mondial des poids super-mi-moyens de la WBA, Alcine (28-0-0) s'apprête à vivre les heures les plus exaltantes de sa carrière.

S'il détrône Simms (25-0-0) à titre de champion mondial des 154 livres de la World Boxing Association, il deviendra le neuvième Québécois et le 19e Canadien à remporter un titre mondial.

Grant, qui planifie et supervise l'entraînement de Alcine, affirme avoir une idée relativement précise de ce qui va se produire lorsque la cloche va sonner.

«Simms est un boxeur gaucher patient, rusé, habile en contreattaque, qui place son direct du gauche avec passablement de force et avec une belle précision, mentionne Grant. Ce gars-là est toujours efficace lorsqu'il fait face à un adversaire patient comme lui, qui le laisse travailler dans sa zone de confort.

«Simms n'a jamais aimé se frotter à des pugilistes intenses et acharnés comme Joachim, ajoute-t-il. Je vous prédis que ce sera infernal pour Simms après le sixième round. Joachim est toujours à son summum entre le sixième et le douzième round. C'est à ce moment qu'il est le plus énergique et le plus efficace.»

Derniers conseils d'usage

Avant de se diriger vers le ring samedi, Alcine recevra les derniers conseils d'usage.

«Je rappellerai à Joachim l'importance de tenir ses mains très haut, particulièrement durant les trois ou quatre premiers rounds, poursuit Grant.

«Simms tentera sûrement d'ébran ler la confiance de Joachim au début du combat, en le pinçant solidement avec son direct du gauche. Mais la tactique ne fonctionnera pas. Joachim est aussi efficace défensivement qu'offensivement.

«Simms aura bien du mal à prendre le contrôle du combat durant les six premiers rounds et en verra toutes les couleurs après le sixième. Il va bouffer du caoutchouc dans la deuxième moitié du combat.»

La comparaison avec Mamani

Le 23 juin 2006 au Stade Uniprix, Alcine s'était assuré d'une participation à un combat de championnat du monde de la WBA en battant aux points l'Argentin Javier Mamani dans le cadre d'un match éliminatoire.

«Mamani n'a ni la finesse, ni la ruse de Simms, mais il est certainement plus intense et plus combatif que lui, souligne Grant. Je serais très étonné si Joachim était impliqué ici dans un combat aussi épuisant que celui qu'il avait disputé le 23 juin 2006. Simms n'est pas réaliste pour deux sous lorsqu'il dit que Joachim avait battu un boxeur de niveau CenMamani.»

Simms est âgé de 36 ans, comparativement à 31 pour Alcine.

«Il faut faire attention avec l'âge, affirme Grant. À 40 ans, Bernard Hopkins boxait encore comme un gars de 24 ans.

« Ce n'est pas l'âge qui joue contre Simms, mais bien le fait qu'il n'ait livré qu'un seul combat depuis 2004. Sa longue bataille juridique avec la WBA l'a tenu hors du ring alors qu'il était à son apogée. Cette inactivité se révélera un facteur fort important si Alcine le force à livrer un combat rude. »


Vidéos

Photos