«Alain Kashama a les outils pour devenir un partant» -Jim Popp

Football

 

FRANÇOIS FERLAND
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 20-06-2007 | 12h00

Les Alouettes ont de bons éléments pour mettre de la pression sur les quarts adverses avec Anwar Stewart, meneur de l'équipe pour les sacs l'an dernier avec neuf, R-Kal Truluck et D.D. Acholonu. À ce groupe, on pourrait ajouter le nom d'Alain Kashama avant longtemps.

Parole de Jim Popp, ce gaillard a ce qu'il faut pour devenir un joueur clé.

«Il est d'une remarquable rapidité et ses qualités athlétiques sont élevées», a déclaré le directeur général et entraîneur en chef, au terme de la séance d'entraînement tenue hier avantmidi sous un soleil cuisant, au Campus du Fort Saint-Jean.

«Il est rare qu'un joueur de sa corpulence (6 pieds 5 pouces, 260 livres) allie autant d'atouts, et il n'y a pas de doute qu'il possède les outils pour être un partant. D'ailleurs, nous nous attendons à ce qu'il le devienne.»

Et Noel Thorpe, coordonnateur des unités spéciales, en plus d'être responsable des demis défensifs, en a rajouté: «Il peut être dominant au sein des unités spéciales. Aujourd'hui (hier), nous l'avons vu être parmi les premiers à être aux trousses de l'un de nos retourneurs de bottés.»

Confiance absolue

Alain Kashama, qui s'est joint à l'équipe montréalaise vers la fin de la saison dernière (il a été partant lors du dernier match du calendrier régulier), est conscient qu'il peut devenir un joueur dominant et il ne se cache pas pour l'affirmer.

«Je désire décrocher un rôle de partant et il n'y a rien dans la Ligue canadienne qui puisse m'embêter», a-t-il dit.

«Je sais qu'on s'attend à beaucoup de ma part, et bien que je ne tienne rien pour acquis, je suis très confiant de pouvoir faire ma marque.»

Parcours intéressant

Son parcours, depuis ses débuts dans le football, fait foi de son potentiel.

Après avoir porté les couleurs des Spartiates du cégep du Vieux- Montréal, qui étaient alors dirigés par Marc Santerre, Kashama s'en est allé à l'université du Michigan, où il a brillé avec les Wolverines.

En 40 matchs avec cette réputée formation, il a réussi 48 plaqués, dont 11 ont fait perdre du terrain à l'adversaire, et six sacs, et il a également rabattu deux passes.

En 2004, les Alouettes l'ont sélectionné au premier tour du repêchage universitaire canadien, mais il a accepté une offre des Bears de Chicago, avec lesquels il a participé à trois rencontres et réussi un plaqué défensif.

L'année d'ensuite, il a été échangé aux Seahawks de Seattle, et bien qu'il n'ait pris part qu'à un match, il est demeuré avec eux jusqu'au Super Bowl.

Il n'en tient qu'à lui, semble-t-il, pour réaliser ce dont il est capable.

En bref:

  • Né au Zaïre (aujourd'hui le Congo), Kashama est d'une famille de sept enfants, quatre garçons et trois filles. Il est marié depuis un an et demi.
  • >Il est le cousin de Tshimanga Biakabutuka, ancien porteur de ballon étoile des Panthers de la Caroline. Celui-ci tient maintenant une bijouterie à Charlotte, en Caroline du Nord.

  • «Mon cousin a été une inspiration pour moi, a dit Kashama. J'ai commencé à jouer au football après qu'il a été repêché, en 1996.» Ces débuts ont eu lieu quand la famille vivait à Brampton, en Ontario.


  • Vidéos

    Photos