Mickelson va faire de son mieux...

Golf

 

André Rousseau
Le Journal de Montréal

OAKMONT, Pennsylvanie | S’il ne s’agissait pas de l’Omnium des États-Unis, probablement que Phil Mickelson ne serait pas ici cette semaine.

Aussi sur Canoe.ca
Le golfeur gaucher le plus célèbre du monde entier soigne une blessure au poignet depuis environ 15 jours et il vient à peine de recommencer à frapper des balles. Il a joué neuf trous hier matin et il en fera autant aujourd’hui. Il y va avec précaution en espérant une guérison rapide.

«L’inflammation n’est pas complètement disparue, mais je devrais être capable de jouer sans trop de douleur, a dit Lefty en conférence de presse. Mon plus grand défi sera de frapper droit, car je ne peux pas me permettre d’aller dans l’herbe haute et d’aggraver ma blessure.»

«J’ai un plan de match pour Oakmont, mais j’aurais aimé avoir une semaine de plus pour bien me préparer. Naturellement, ils ne changeront pas la date du tournoi pour me faire plaisir !»

L’an passé, Mickelson a failli gagner l’Omnium des États-Unis à Winged Foot, mais il a commis un affreux double bogey au 72e trou pour offrir la victoire à Geoff Ogilvy sur un plateau d’argent.

Hier, il a refusé de revenir là-dessus et on le comprend. Voilà un épisode qu’il voudrait chasser de sa mémoire avec une autre victoire dans un tournoi majeur. Reste à voir s’il sera capable de se faire justice avec un poignet endolori.

Du monde à la messe

  • ­Plus de 500 journalistes d’un peu partout à travers le monde ont été accrédités pour la 107e présentation du U.S. Open. Si on ajoute les photographes, les gens de la radio et de la télévision, ça donne un total de 1 300 personnes.
  • ­Le club Oakmont a été fondé en 1903 et il accueille l’Open pour la huitième fois au cours des 80 dernières années. Le vieux pavillon nous rappelle celui d’Oak Hill (Rochester).
    ­
  • Tiger Woods avait seulement 19 ans la première fois qu’il a participé au tournoi à Shinnecock Hills. Ses compagnons de jeu étaient Nick Price et Ernie Els. Il dit avoir beaucoup appris en les surveillant du coin de l’œil. Woods jouera ses deux premières rondes avec le champion en titre Geoff Ogilvy et l’Écossais Richard Ramsay, un golfeur amateur âgé de 23 ans.
  • ­ Selon Jim Furyk, champion à Chicago en 2003, tout dépendra de l’emplacement des fanions sur des verts aussi rapides. Originaire de la Pennsylvanie, le golfeur de 37 ans sera un des favoris de la foule.
    ­
  • Le vétéran Colin Montgomerie espère que son caddie Billy Goddard lui portera chance. Il était dans le groupe de Johnny Miller lors de sa ronde magique, en 1973.
    ­
  • Tout le monde a hâte de voir si Zach Johnson jouera aussi bien qu’il l’a fait à Augusta en avril. Une dernière ronde de 69 lui avait alors permis de se sauver avec le veston vert.
    ­
  • Impossible de trouver un parcours aussi bien manucuré. Il fait l’orgueil de la région.
    ­
  • On prévoit du beau temps toute la semaine dans l’ouest de la Pennsylvanie avec un mercure variant de 83 à 85 degrés Fahrenheit.


  • Vidéos

    Photos