Encore dans l'eau chaude

Patrick

Patrick Roy © Photo PC/Jacques Boissinot

Charles Poulin
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 21-01-2007 | 08h22

L'ancien gardien de but étoile du Canadien de Montréal et actuel entraîneur des Remparts de Québec dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Patrick Roy, se retrouve encore dans l'eau chaude après qu'une plainte pour voies de fait eut été déposée contre lui par un dirigeant d'une équipe adverse, vendredi soir.

Aussi sur Canoe.ca
Reconnu pour son caractère bouillant, Roy s'en serait pris au copropriétaire des Saguenéens de Chicoutimi, Pierre Cardinal, après un match disputé vendredi que les Remparts ont perdu 3-2 en fusillade au Centre Georges-Vézina de l'arrondissement Chicoutimi.

Lorsque le célèbre entraîneur et ses joueurs ont voulu monter dans leur autobus, vers 22 h 30, ils se sont butés à une cinquantaine de partisans de Chicoutimi qui les empêchaient de prendre place à bord.

Les choses auraient dégénéré lorsque l'adjoint de Roy, Martin Laperrière, aurait lancé à la foule que les gens du Saguenay n'étaient «qu'une gang de malades».

«J'ai reçu un coup de fil de Patrick me demandant de faire venir la sécurité», raconte le directeur des opérations hockey de la LHJMQ, Raymond Bolduc, qui assistait au match.

Il est allé avertir les dirigeants des Saguenéens de la situation. Trois d'entre eux, Marc Desforges, Michel Boivin et Pierre Cardinal, sont allés au-devant de la foule «parce qu'ils croyaient bien faire», ajoute M. Bolduc.

Lorsqu'ils se sont approchés de l'autobus, Patrick Roy en est sorti et s'est chamaillé avec M. Cardinal. Aucun coup n'aurait été porté, mais l'ancien gardien du Canadien aurait empoigné le dirigeant des Saguenéens par le collet.

Aucune blessure

La police de Saguenay a d'ailleurs confirmé que la victime n'avait subi aucune blessure. Il est ensuite remonté dans l'autobus, qui a pris le chemin de Québec. Une source sûre a indiqué au Journal de Montréal que Roy a communiqué avec M. Cardinal une fois parti pour s'excuser afin qu'il retire sa plainte.

La direction de l'équipe de Chicoutimi a émis un bref communiqué pour qualifier les événements de «disgracieux». Pierre Cardinal a confirmé avoir porté plainte, sans plus. Les Remparts et Patrick Roy sont restés silencieux face à l'affaire.

Les policiers de Saguenay ont rencontré Pierre Cardinal et plusieurs témoins.

Comme Patrick Roy était déjà parti, les enquêteurs iront le rencontrer à Québec en début de semaine.

Le dossier sera ensuite soumis à un procureur de la Couronne, qui décidera si des accusations seront déposées contre l'ancienne gloire du Canadien.

Avec la collaboration de Pascal Bernier-Robidas, du Journal de Québec.

cpoulin@journalmtl.com


Vidéos

Photos