Benoît Groulx: le meilleur au Québec

Football

 

Richard Boutin
Journal de Québec

Sans surprise, Benoît Groulx a reçu le trophée Jeff Russell remis au joueur par excellence dans la conférence Québec.

Le quart-arrière du Rouge et Or de l'Université Laval était fin seul dans la course. Groulx devient le quatrième joueur dans l'histoire de Laval à être sacré joueur par excellence au Québec après Mathieu Brassard (2001), Mathieu Bertrand (2002 et 2003) et Jeronimo Huerta-Flores (2004).

«C'est flatteur d'être choisi le meilleur joueur de la meilleure conférence au pays, a signalé Groulx. Compte tenu des statistiques, je savais que mes chances étaient bonnes. Glen (Constantin) m'a appris la nouvelle dimanche soir.»

Groulx a conclu sa deuxième campagne universitaire avec des gains de 2422 verges, ce qui lui a permis d'établir un record de la conférence Québec. Il a pris le troisième rang au pays. «En début de saison, je ne pensais pas obtenir d'aussi bons chiffres, a-t-il signalé. Même si notre ligne offensive est jeune, elle a accompli un bon travail de protection sur la passe et je mise sur des receveurs qui sont tous capables de se démarquer. Je n'ai pas de receveur de prédilection et c'est ce qui fait notre force.»

Maturité

Glen Constantin abonde dans le même sens. «Ben distribue bien le ballon et cette grande diversité fait la force de notre attaque, a expliqué le pilote lavallois. Son calme et sa prise de décision rapide aident beaucoup notre jeune ligne offensive.

«Tant sur le terrain qu'à l'extérieur, Benoît a pris beaucoup de maturité cette année, poursuit Constantin. C'est un aspect qui l'aide beaucoup.»

Groulx est-il supérieur à Bertrand, qui a conduit le Rouge et Or à deux conquêtes de la coupe Vanier? «Ce sont deux quarts-arrières très différents, a signalé Constantin. Mathieu misait avant tout sur ses habiletés physiques pour connaître du succès, alors que Benoît possède une très bonne compréhension du jeu. Disons que son quotient de football est très fort.»


Vidéos

Photos