Jacques Dussault: 30 ans dans le rôle d’entraîneur

Football

 

Serge Vleminckx - Journal de Montréal

En décembre 1979, Jacques Dussault se prépare à fêter Noël en compagnie de sa femme. Ils sont seuls à l’université Albany State, loin de leur Québec.

Seuls et pauvres. Sur la table du réveillon, le menu est simple: du pain et du beurre d’arachides. C’est là que la carrière du coach a vraiment commencé.

Demain, 15 minutes avant le début du match de demi-finale entre les Carabins de l’Université de Montréal et les Stingers de Concordia, on soulignera les 30 ans de carrière d’entraîneur de celui qui aura montré le chemin aux autres.

Toutes les écoles
Quand on regarde attentivement la feuille de route fort bien garnie de ce vétéran, on constate qu’il a exploré toutes les voies du coaching.

Dans les rangs mineurs, il a dirigé des équipes de calibre midget et secondaire. Il a œuvré dans les rangs collégiaux AAA avec les Spartiates du Vieux-Montréal.

Au football junior, il fut coordonnateur défensif des Cougars de Saint-Léonard.

Puis, il a œuvré avec Équipe Québec chez les 19 ans et moins. Il a aussi bâti des programmes forts au football universitaire des Maritimes avec les Axemen d’Acadia et les Mounties de Mount Allison. Par la suite, il a travaillé pour les Redmen de McGill et, depuis quatre ans, avec les Carabins.

Bien sûr, il y a aussi eu cette époque de deux saisons passées avec Albany State dans les rangs du football universitaire américain.

Chez les pros
À certains moments de sa carrière, Dussault a flirté avec le football européen en France, plus précisément à Paris et à Cannes.

Dans les rangs professionnels, il a travaillé à deux reprises pour les Alouettes de Montréal et les Concordes. Il a également dirigé la Machine de Montréal.

Par ailleurs, il a été invité à six camps d’entraînement d’équipes de la Ligue nationale de football.

L’influence de Buono
Cinq entraîneurs ont marqué Dussault pendant sa carrière. Parmi eux, un Québécois, Frank Gauthier, une légende en Mauricie.

De plus, Dussault n’oubliera jamais Bob Ford à l’université Albany State. Il a aussi été marqué par Wally Buono, l’actuel entraîneur en chef des Lions de la Colombie-Britannique, de même que par Chris Palmer et Rod Rust, deux ex-entraîneurs en chef dans la NFL avec lesquels il a travaillé lors du passage de ces deux hommes chez les Alouettes.

Heppell, Girard et Charbonneau
Chez les joueurs que Dussault a particulièrement appréciés, on retrouve trois Québécois: l’ancien centre arrière des Alouettes Bruno Heppell, l’ailier espacé Sylvain Girard, qui est toujours avec les Oiseaux, et le gros plaqueur des Eskimos d’Edmonton Steve Charbonneau.

Dussault se souviendra toujours du porteur de ballon de la Machine, Brodick Sargeant, des anciens Alouettes Doug Peterson et Elfrid Payton ainsi que du centre Bryan Chiu, qui est toujours avec l’équipe montréalaise.


Vidéos

Photos